Basket 3×3 : un sport en plein essor ? | Sports | Football allemand et grandes actualités sportives internationales | DW

“L’ambiance est fantastique. Les matchs sont vraiment célébrés ici”, a déclaré l’entraîneur national de basket-ball 3×3 Mathias Weber à DW depuis Anvers, où les équipes masculines et féminines allemandes participent à la Coupe du monde.

Inspiré du streetball, le format trois contre trois rapide du basketball n’est pas tout à fait nouveau, mais un changement majeur signifie que le sport commence vraiment à décoller : depuis les Jeux de l’été dernier à Tokyo, le basketball 3×3 est une discipline olympique.

D’ici les Jeux de Paris 2024, le sport devrait connaître une croissance rapide et devenir beaucoup plus professionnel.

“Beaucoup de choses évoluent encore”, explique Weber. “Mais nous verrons un grand bond en avant, non seulement tactiquement, mais aussi en termes d’athlétisme.”

Cependant, malgré le nombre réduit de joueurs, constituer une équipe compétitive n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Se contenter de constituer une équipe de basketteurs traditionnels ne fonctionnera pas ; vous avez besoin de spécialistes 3×3.

“Sport dynamique et durable”

Ensuite, il y a les défis financiers. Avec un financement public limité, le principal soutien de l’équipe féminine allemande vient en fait de Bundeswehrles forces armées allemandes, tandis que la ville de Düsseldorf soutient les hommes.

“Nous avons identifié le 3×3 comme un sport jeune, dynamique et durable dans lequel nous aimerions nous impliquer”, a indiqué la ville dans un communiqué. Pas plus tard que l’année dernière, Düsseldorf a soutenu la création d’une équipe masculine professionnelle et signé une entreprise de mode comme sponsor principal.

Une entreprise japonaise a soutenu le projet de création d’une équipe de femmes professionnelles à Düsseldorf, qui abrite la plus grande communauté japonaise allemande. L’idée est de donner l’opportunité de grandir avec les meilleures joueuses 3×3 allemandes et japonaises.

Martin Trmal d'Autriche et Khalil Iverson des États-Unis représentés lors d'un match de basket 3x3

Alors que les États-Unis sont une superpuissance du basket-ball, les hommes 3×3 n’ont pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo

Parallèle au beach-volley

La Coupe du monde d’Anvers est une indication de la popularité croissante du basket-ball 3×3 et les parallèles avec le succès du beach-volley sont évidents.

Avec des tournois se déroulant au cœur d’une ville particulière, les événements offrent un mélange de musique et de sports de premier ordre qui les rendent attrayants pour les sponsors.

Et à une époque où la durée d’attention diminue, les spectateurs – tous les 1 800 dans l’arène dédiée à Anvers – ont droit à une action non-stop. La première équipe à atteindre 21 points gagne, c’est celle qui a l’avantage lorsque la sirène retentit après seulement 10 minutes.

“Le facteur décisif est la détermination, la volonté de travailler dur”, explique Weber. “Vous devez être capable de laisser derrière vous toutes les erreurs que vous pourriez commettre et de réussir.”

Ce qui contribue également à l’excitation, c’est le fait qu’aucune nation n’a encore établi sa domination dans le sport. La Serbie est largement considérée comme le pays le plus développé en 3×3, mais aux Jeux olympiques de Tokyo, le pays n’a remporté qu’une médaille de bronze chez les hommes.

La superpuissance traditionnelle du basket-ball des États-Unis ne s’est même pas qualifiée pour le tournoi masculin, même si les femmes ont remporté la médaille d’or.

Beaucoup de travail à faire

Pour que le jeu se développe vraiment, il sera important que les enfants y jouent dans les écoles, mais en Allemagne, ce n’est pas encore le cas.

“Seul un tiers des professeurs de sport dans les écoles savent ce qu’est le 3×3”, a déclaré Karsten Schul, maître de conférences à l’Université allemande des sports de Cologne, à DW. En même temps, cependant, il pense que le jeu 3×3 est le sport idéal dans lequel les écoles peuvent être impliquées.

Un joueur chilien tire pour le panier canadien

De nombreux joueurs qui ont essayé le 3×3 apprécient la liberté des structures rigides du basket 5×5

“Vous avez plus d’enfants qui se déplacent dans le même espace. Tout le monde attrape plus de balles, plus de tirs et peut mieux organiser son jeu. Ce sont tous des aspects positifs.”

Les meilleurs joueurs embarquent

Le 3×3 suscite également l’intérêt de certains joueurs qui ont concouru au plus haut niveau du jeu traditionnel. La joueuse de l’équipe nationale allemande Leonie Fiebich représente son comté à Anvers, tandis que la joueuse de la WNBA Satou Sabally des Dallas Wings a déjà joué pour l’équipe 3×3.

Bien que l’opportunité d’aller aux Jeux olympiques ait rendu le sport plus attrayant, le manager de l’équipe nationale Weber pense qu’il y a bien plus que cela.

“Ils adorent cette forme de jeu. L’idée de base, pouvoir jouer sans les structures rigides qui existent en cinq contre cinq.”

Il y a beaucoup à faire en Coupe du monde, non seulement pour l’Allemagne mais aussi pour les autres équipes. La qualification pour les Jeux olympiques de 2024 est étroitement liée à la position d’une équipe dans le classement mondial et, venues à Anvers en tant que numéro 1 mondiale, les Allemandes ont un avantage.

Cet article a été rédigé à l’origine en allemand. Il a été traduit par Chuck Penfold et édité par Matt Ford.

Leave a Reply

Your email address will not be published.