D’un océan à l’autre : rattraper les engagements du CCHA

Coast To Coast est l’actualité mensuelle cohérente de FloHockey sur le hockey nord-américain et les partenariats de diffusion en direct.


Le CCHA réformé entrera dans sa deuxième saison en 2022-23, où la centrale électrique de l’État du Minnesota cherchera à continuer à diriger la conférence et St. Thomas se prépare à tirer parti de sa saison inaugurale.

Chaque match du CCHA sera diffusé en direct, ici même sur FloHockey pendant toute la saison régulière et post-saison 2022-23 du CCHA. Récupérez de nouveaux noms à connaître et des visages avec lesquels vous familiariser.

La grande classe de l’état de Bemidji

Les Beavers amènent un butin de neuf joueurs dont six frappent la ligne bleue pour continuer à renforcer leurs systèmes de défense et leur capacité à ajouter naturellement de l’attaque. Les Castors tenteront de relier un certain nombre de points laissés ouverts par les diplômés, mais pas beaucoup sur la ligne bleue.

Cela incitera beaucoup de compétition amicale des étudiants de première année à la classe à six. En attaque Vincent Corocan et Logan Acheson offrent plus. Corocan a marqué huit buts et 52 points en 54 matchs de la NAHL en 2021-2022. Acheson a marqué 14 buts et 39 points en 52 matchs dans l’AJHL.

Ensuite, il y a Mitchell Wolfe, qui peut déplacer la rondelle mais qui comporte aussi beaucoup de risques dans son jeu défensif. Sur la même aile mais du côté opposé du spectre, Hugo Allais offre une meilleure couverture défensive avec juste un peu moins de mouvement de rondelle.

Le niveau III a Eric Pohlkamp en tant que défenseur à domicile en mesure d’intervenir et Gustavs Ozolins, dont la saison 2021-22 de 11 matchs laisse beaucoup de questions dans son jeu nord-américain.

En attaque, l’attaque naturelle recevra un coup de pouce de Jake McLean, qui a marqué 56 points (17 G, 39 A) en 60 matchs de la NAHL, menant son équipe au chapitre des passes et des points. Noah Quinn a marqué 26 buts et 55 points en 53 matchs de la BCHL, terminant 22e de la ligue et 15e de la ligue.

Lleyton Roed ajoute une production de profondeur avec 22 buts en 60 matchs dans la USHL. Les Beavers sont stockés pour plus que la saison 2022-23, mais ne laissez pas une percée potentielle vous surprendre, malgré la force de leurs rivaux du CCHA.

Bowling Green ajoute un gagnant

Les Falcons sont entrés en 2021-22 avec de nombreuses questions suite à un roulement de talent naturel. Malgré un record de moins de 0,500, les Falcons se sont battus pour chaque pouce, chaque match et sont prêts pour un pas en avant en 2022-23.

Les Falcons accueillent Ben Doran au bercail cet automne, qui a connu une saison époustouflante avec Sioux City de l’USHL. Doran a inscrit 13 buts et 30 points en 62 matchs avec les Mousquetaires, éclipsant ses quatre buts et 11 points combinés au cours des deux saisons précédentes de 65 matchs au total avec l’équipe.

Doran a apporté de la profondeur après avoir terminé septième au classement des marqueurs de l’équipe pendant la saison régulière. Il a ajouté deux autres buts et quatre points en 10 matchs éliminatoires pour les vainqueurs de la Coupe Clark 2022. Doran cherchera à franchir la prochaine étape avec les Falcons cet automne.

Ferris State retrouve les agresseurs

Les Bulldogs ajoutent quatre attaquants dans la classe de première année alors qu’ils tentent d’ajouter à leur attaque en 2022-23. Les Bulldogs ont marqué à raison de 2,5 buts par match, terminant neuvième sur dix équipes du CCHA.

Jacob Badal ouvre la voie après une saison réussie dans la NAHL, marquant 21 buts et 62 points en 60 matchs, dépassant son total de 8 buts et 16 points sur un total de 50 matchs au cours des deux saisons précédentes.

Tyler Schleppe rejoint la BCHL, où il a marqué 26 buts et 56 points en 50 matchs, dont chacun l’a placé dans le top 20. Ajoutez Connor McGrath et Emerson Goode et les Bulldogs seront des essais et des erreurs loin de nouvelles victoires.

L’état du lac Supérieur s’approfondit

Les Lakers ont fait face à une saison plus difficile qu’en 2020-21, mais avec une grande formation de retour, ils sont un bon pari pour un rebond compte tenu de la puissance de but de Louis Boudon, du mouvement de rondelle de Jacob Bengtsson et du tandem Ethan Langenegger et Seth Eisele.

Donc, si les ajouts vers l’avant de Peteris Purmalis, Vladislav Polegoshko et Reegan Milburn semblent être plus profonds que le jeu de conduite, vous pouvez vous attendre à un calendrier plus approfondi et plus complet en 2022-23.

Cependant, John Herrington arrive après une campagne de 24 buts et 54 points de la BCHL en autant de matchs. Il poussera pour une place parmi les six premiers pour aider à rattraper la défaite de 10 buts et 34 points de Miroslav Mucha la saison dernière.

À l’arrière, Jack Blanchett devra voler une place sur la ligne bleue avec un certain nombre de joueurs expérimentés devant lui. Il n’est pas paresseux sur la défensive, mais s’il peut montrer que ses compétences offensives se sont améliorées, il obtiendra de l’action le plus tôt possible.

Michigan Tech ‘Kash’ à l’intérieur

Après une deuxième place au CCHA l’an dernier et une large offre pour le tournoi national, les Huskies doivent remplacer 11 joueurs perdus, dont cinq de leurs six meilleurs marqueurs.

Mais les jumeaux restent. Logan Pietila revient en tant que meilleur buteur prêt à construire une saison de 13 buts et 23 points. Et le MVP de l’équipe Blake Pietila est de retour sur le terrain après une saison de 21-13-2 avec un SV% GAA de 1,91 et 0,918. Les étudiants de première année Michael Morelli auront l’opportunité d’apprendre directement de Pietila.

Les Huskies ont beaucoup à faire pour maintenir l’élan de leur programme, mais les étudiants de première année Kash Rasmussen chercheront à gagner un rôle régulier et à rattraper les départs offensifs. Rasmussen a marqué 24 buts et 63 points en 51 matchs dans l’AJHL. Charles Edward-Tardif rejoint Rasmussen en tant qu’ajout intéressant avec un potentiel offensif qu’il exploite toujours.

Tyler Miller et Cameron Moger entrent dans la ligne bleue, chacun avec une mentalité centrée sur la défense et la capacité de lire un jeu de plus et de déplacer la rondelle sur la glace. Le système des Huskies fonctionnait en grande partie sur la possession de la rondelle, s’appuyant fortement sur les attaquants pour pousser la zone afin que le jeu de zone de leurs nouvelles recrues défensives s’intègre bien.

Les stars de l’état du Minnesota en devenir

La centrale CCHA accueille dix nouveaux visages qui sont sûrs de développer une paire de futurs étalons NCAA; c’est comme ça que l’entraîneur Mike Hastings travaille.

Semblables aux Tommies, les Mavericks abritent une foule de nouveaux visages prêts à s’accrocher à l’un des programmes de hockey les plus dominants des cinquante dernières années.

Simon Tassy prend rapidement les devants parmi les attaquants de première année après avoir terminé troisième pour les buts et les points dans la BCHL la saison dernière avec 78 points (38 B, 40 A) en 53 matchs. Tassy est rejoint par Adam Eisele, Christian Fitzgerald, Reese Laubach, Parker Lalonde et Kade Nielsen en tant que recrues offensives. Chacun cherchera à ajouter sa propre marque à la liste, mais l’équipe de Hastings n’est réservée qu’aux sièges gagnés.

Sur la ligne bleue, où quatre défenseurs de haut niveau ont évolué après leur défaite au championnat national la saison dernière, les Mavericks chercheront à amener les joueurs actuels à franchir la prochaine étape et une combinaison d’étudiants de première année Campbell Cichosz, Aaron Pionk, Dyaln Offensive- l’esprit Abbott et Evan Murr trouvent un succès rapide au niveau des études supérieures.

Il peut y avoir une brève période de douleur croissante pour lancer la saison, mais même si les Mavericks ont une offre pour un tournoi NCAA, l’équipe se retrouvera avant qu’un jeu lourd de conférence ne s’ensuive.

Noms du nord du Michigan à connaître

Les Wildcats apportent un butin d’étudiants de première année et chacun devrait apporter de l’excitation au programme.

En sautant dedans, quatre attaquants apportent une puissance de feu offensive. Tanner Laces a marqué 11 buts en 22 matchs dans la USHL après 12 buts en 44 matchs l’année précédente. Avec la compétence de direction autour de lui, il marquera des buts.

Ce meneur de jeu pourrait être son compatriote de première année Connor Eddy qui a enregistré 57 points (22 B, 35 A) en seulement 39 matchs dans la BCHL, terminant cinquième de la ligue par points par match. Grant Slukynsky et Zach Michaelis apportent leur propre mélange unique d’attaque, et le roulement des diplômés des Wildcats signifie une solide chance pour chacun d’eux de gagner du temps sur la glace immédiate.

À l’arrière, Joshua Zinger mène l’attaque après avoir marqué six buts et récolté 24 points en 31 matchs dans l’AJHL. Ensuite, il y a Joel Kjellberg et beaucoup de raisons d’être excité pour un défenseur suisse, en particulier celui qui a ajouté un modeste 11 points en 24 matchs dans son pays natal la saison dernière.

Le gardien Beni Halasz apporte quelques solides saisons dans la NAHL à Marquette, mais avec le retour du jeune Rico DiMatteo et du deuxième étudiant Charlie Glockner après s’être séparés la plupart du temps la saison dernière, il aura de la concurrence. Cependant, l’entraîneur Grant Potulny n’hésitera pas à utiliser le gardien qui, selon lui, donne à son équipe les meilleures chances de gagner.

Les Wildcats sont un pari précoce pour être l’équipe surprise de la conférence.

Saint-Thomas joue les cotes

Entrant dans leur deuxième saison de Division I, les Tommies amènent neuf étudiants de première année alors qu’ils recherchent une compétition par équipe pour mettre le calendrier sur la bonne voie pour plus de victoires en 2022-23. Les Tommies sont entrés dans le CCHA remanié, où la vitesse, la ténacité et l’habileté du jeu ont été accélérées.

Les chances sont simples; plus vous accumulez de joueurs, plus vous avez de chances d’obtenir une pièce clé. Alors les Tommies tentent leur chance avec une poignée de Luke. Cela commence avec les nouveaux attaquants Luke Kron, Luc Laylin, Lucas Wahlin, mais ajoutez Jake Braccini, Quinton Pepper, de bonnes cotes.

Mais peut-être que l’attaquant le plus tentant de la saison est Ryan O’Neill, dont les 80 points (30B, 50A) en 57 matchs l’ont placé parmi les meilleurs marqueurs de la NAHL la saison dernière. O’Neill a une chance de jouer un rôle offensif important pour les Tommies.

Défensivement, Braidan Simmons-Fischer cherche une position sur la ligne bleue et les gardiens Aaron Trotter et Ethan Roberts espèrent rattraper du temps dans la zone de repli.


Vous avez une question ou un commentaire pour Jacob Messing ? Vous pouvez le trouver sur Twitter @Jacob_Messing.

Leave a Reply

Your email address will not be published.