Focus sur l’agent libre : Canadiens de Montréal

L’agence libre est désormais à moins d’un mois et de nombreuses équipes anticipent déjà son ouverture. Il y aura plusieurs joueurs de premier plan sur le marché libre à la mi-juillet, tandis que de nombreuses équipes ont également des agents libres avec des restrictions clés pour signer à nouveau. Ensuite, un regard sur les Canadiens.

Agent libre avec restrictions clés

G. Sam Montembault – Montembeault a été contraint à une saison exceptionnelle en 2021-22 après que des blessures aient fait des ravages à Montréal. Réclamé les dérogations des Panthers de la Floride plus tôt dans la saison, l’idée était que Montembeault serve d’option de sauvegarde de troisième chaîne pour soulager le stress sur le pli. Avec apéritif Prix ​​Carey manquer la majeure partie de la saison, cependant, et sauvegarder Jack Allen Aux prises avec de multiples blessures tout au long de l’année, le Québécois de 25 ans a débuté 30 matchs et fait huit apparitions en relève, affichant un record de 8-18-6, un taux d’arrêts de 0,891, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un jeu blanc. Il a lutté constamment sous sa charge de travail accrue, étant généralement l’une des principales raisons pour lesquelles Montréal a gagné ou perdu. Malgré les mauvaises performances, cependant, il a fait à peu près ce que vous attendez d’une troisième option de chaîne dans cette situation. Montembeault recevra presque certainement une offre de qualification et de retenue, étant donné qu’Allen demeure le seul gardien en bonne santé sous contrat pour la saison prochaine.

RÉ. Alexandre Romanov – La 38e sélection de Montréal au repêchage 2018 continue de mieux performer que prévu. Bien que le score ne soit pas encore venu pour Romanov, il a été repêché pour son avantage défensif et commence à porter ses fruits. Entrez dans les quatre premiers rôles cette saison Karité WeberEn l’absence de Romanov, il a fourni de bons résultats défensifs, bien que dans un rôle légèrement protégé. Il augmentera probablement quelque peu son total de points par rapport à ses 13 points en 79 matchs en 2021-22 sous une équipe certainement plus douée la saison prochaine, devenant un défenseur complémentaire majeur à Montréal pour les années à venir. Selon la confiance de Montréal dans son développement, il ne serait pas trop surprenant de les voir essayer de verrouiller Romanov à long terme cette saison morte pour assurer une valeur durable.

F. Rem Pitlick – L’une des meilleures demandes d’abandon de la ligue cette année (et une troisième du gang des Pitlicks de Montréal), Rem, 25 ans, a terminé la saison avec 37 points en 66 matchs partagés entre les Canadiens et le Wild du Minnesota. Obtenant les six premières minutes à Montréal, il a marqué 26 de ces points en 46 matchs avec Montréal. Cependant, les maigres chiffres défensifs avancés de Pitlick et son taux de tir en flèche de 23,1 sont des drapeaux rouges, et il est difficile d’imaginer que Montréal accorde à Pitlick plus de deux à trois ans pour traîner comme option de profondeur.

Autres RFA : F. Joël TeasdaleF. Michèle PezzettaF. Nathan SchnarRÉ. Corey SchuenemanRÉ. Josh BrookRÉ. Peste du chouG. Cayden Primeau

Agents clés gratuits illimités

F. Mathieu Perreault – Bien qu’une statistique de neuf points en seulement 25 matchs ne crie pas “des trucs de gardien de but”, il y a un argument solide pour que Perreault s’en tienne à l’uniforme montréalais. Les blessures ont été le principal facteur limitant son temps sur la glace (y compris une maladie oculaire effrayante), et il a été l’un des meilleurs joueurs à double sens de l’équipe au cours des six derniers qui ont été régulièrement échangés. Le vétéran de 34 ans du 708 Cependant, les matchs de la LNH pourraient être abandonnés au profit de donner plus de temps aux jeunes joueurs dans le système.

F. Tyler Pitlick – Le cousin de Rem, Tyler, est arrivé à Montréal à la mi-saison grâce au Tyler Toffoli échange en février. Il n’a disputé que 14 matchs avec le Canadien, avec une moyenne de moins de 10 minutes par match. Bien que les blessures et le COVID l’aient rendu indisponible quelques nuits, il n’a pas exactement joué dans un rôle régulier. Après avoir marqué seulement cinq points en 39 matchs cette saison entre Montréal et Calgary, ce pourrait être la fin du voyage dans la LNH pour le joueur de 29 ans.

Autres UFA : F. Alex BelzileF. Cédric PaquetteF. Déesse Jean-SébastienF. Laurent DelfinoF. Luca VejdemoRÉ. Luigi BelpedioRÉ. Sami NikuRÉ. Guillaume LagessonRÉ. Saverio Ouellet

Espace de limite de salaire fourni

Montréal a actuellement un peu moins de 2 millions de dollars d’espace de plafond cette saison morte, mais ce nombre devrait augmenter considérablement d’ici le moment où l’agence libre arrivera la saison prochaine. Des rumeurs commerciales ont circulé autour de nombreux membres des Canadiens, et il est probable qu’au moins un, sinon tous Jeff Petry (Course maximale de 6,25 MM $), Josh Anderson (Max hit de 5,5 millions de dollars) e Mike Hoffmann (Cap hit de 4,5 MM) sont distribués. Il est également possible que la limite de 10,5 millions de dollars de Price atterrisse sur une réserve pour blessures à long terme.

Il est peu probable que les Canadiens dépensent beaucoup en agence libre, quelle que soit leur situation de plafond, mais ils pourront en signer autant qu’ils le souhaitent malgré la situation financière apparemment difficile au début.

Photo gracieuseté de USA Today Sports Images. Informations sur le contrat avec l’aimable autorisation de CapFriendly.

Leave a Reply

Your email address will not be published.