Fran Quinn, 57 ans, met en évidence la liste des qualifiés à l’US Open pour Brookline

POWELL, Ohio – Fran Quinn a joué pour la dernière fois à l’US Open il y a huit ans avec son fils adolescent comme caddie. Il pensait que lundi, ils pourraient vivre un moment encore plus spécial alors qu’ils tentaient tous les deux de passer le dernier tour de qualification.

Un seul d’entre eux y est parvenu. Quinn, l’homme de 57 ans qui a disputé son premier US Open à Pebble Beach en 1992, l’année où Tom Kite a gagné, s’est qualifié pour un 8 des 3 éliminatoires à Purchase, New York. Cela est venu après que Quinn n’ait pas réussi à se qualifier pour l’US Senior Open.

Owen Quinn, un coup derrière son père après les 18 premiers trous, a trébuché sur un 74 et a raté six coups.

“Mon fils essayait et j’étais comme, ‘Hé, allez, essayons tous les deux d’entrer dans l’Open.’ Il a eu un excellent premier tour. J’ai eu la chance de me faufiler “, a déclaré Quinn. “Je suis sûr qu’il aura l’opportunité de jouer dans beaucoup d’entre eux.”

Cela faisait partie d’une longue journée de finales de 36 trous de la Californie et de l’Oregon à travers l’Ohio au Canada et de New York à la Floride. Il y avait 49 places à gagner pour remplir le champ de 156 joueurs du Country Club du 16 au 19 juin à Brookline, Massachusetts.

Rickie Fowler est rentré chez lui en Floride pour voir si cela pouvait changer sa fortune. Il a manqué pour la deuxième année consécutive, un coup derrière. Les qualifications en Floride devaient se terminer mardi et Fowler avait au moins une chance d’obtenir un autre siège pendant les séries éliminatoires.

Parmi les qualifiés en dehors de la Floride figurait Sean Jacklin, fils de l’ancien champion de l’US Open et de l’Open Tony Jacklin.

Comme d’habitude, le temps a joué un grand rôle et le plus grand qualificatif de l’Ohio a subi deux tempêtes de retard et s’est précipité dans l’obscurité. Il était principalement rempli de joueurs du PGA Tour qui venaient de terminer Memorial, et deux joueurs ont tourné leur fortune.

Davis Riley était sur le point d’obtenir une première place au Mémorial, ce qui aurait pu être suffisant pour entrer dans le top 60 du classement mondial et le faire exempter. Il en a lancé 75 et fait match nul pour 13. Et puis la recrue prometteuse du PGA Tour a eu des manches de 69-63 et figurait parmi les meilleurs qualifiés pour les 13 places disponibles.

DE la chaîne de golf numérique

Voici un aperçu des joueurs qui ont réussi les qualifications finales et participeront à l’US Open.

Chan Kim, né à Hawaï, a terminé Memorial avec un 83. Son prochain tour à Wedgewood était un 62, suivi d’un 69 à Kinsale pour se qualifier pour son quatrième US Open consécutif. Il a joué le dernier trou dans le noir, se retrouvant avec un petit oiseau.

“Je ne voulais pas prolonger encore plus la plus longue journée de golf”, a déclaré Kim.

Ils seront rejoints par Sam Bennett, un senior de Texas A&M, qui avait peur de participer à son premier US Open. Il était en forme jusqu’au 17e par-3 à Kinsale, à 200 mètres au-dessus de l’eau et au vent. Le klaxon pour arrêter le jeu a sonné au milieu de son élan et l’a mis à l’eau.

Il est retourné au tee après le retard, a raté le green et a grimpé pour le double bogey, puis s’est stabilisé à la fin pour un 66 et était en sécurité dans le top 13.

Cinq joueurs devaient revenir mardi matin pour les playoffs pour la place finale.

Le deuxième site dans l’Ohio au Springfield Country Club offrait huit places et un certain degré de familiarité. Brian Stuard, qui a raté le cut lors de ses trois derniers événements du PGA Tour, a partagé les honneurs des médailles. C’était la septième fois en neuf tentatives à Springfield qu’il se rendait à l’US Open.

Dans les autres qualificatifs :

– Jonas Blixt, triple vainqueur du PGA Tour, a mené trois qualifications au Rattlesnake Point Golf Club au Canada. Blixt revient à l’US Open pour la deuxième fois seulement et la première depuis Pinehurst No. 2 en 2014. Les autres qualifiés étaient Callum Tarren d’Angleterre et Satoshi Kodaira du Japon.

– Chris Gotterup, senior de l’Oklahoma, a remporté le prix Haskins et le prix Nicklaus du meilleur joueur de la NCAA. Il ne pouvait pas être dans l’Ohio dimanche pour recevoir le dernier prix de Nicklaus en raison des qualifications de l’US Open. Il a partagé les honneurs des médailles à New York.

– Joseph Bramlett, cherchant à revenir d’une opération au dos qui a ralenti sa carrière, a mené quatre courses de qualification dans le Maryland avec Kevin Chappell.

– Matt McCarty faisait partie de ceux qui ont réussi les qualifications de section locales de 18 trous et 36 trous pour atteindre l’US Open, remportant une éliminatoire contre le double vainqueur du PGA Tour Patton Kizzire pour la dernière des quatre places en Géorgie.

– En Californie, William Mouw de Pepperdine a mené cinq rondes de qualification de 67 à 63 rondes sur l’Ocean Course de l’Olympic Club. Parmi ceux qui ont raté Maverick McNealy.

– Dans l’Oregon, Brady Calkins a fait son premier US Open dans le cadre de l’un des trois éliminatoires qui comprenaient l’ancien joueur de Stanford Isaiah Salina et l’amateur Ben Lorenz, qui a pris la dernière place dans un match éliminatoire 2-1.

Leave a Reply

Your email address will not be published.