“Je ne suis pas du tout raciste”

Normalement, l’acquisition d’un joueur talentueux qui a grandi dans le sud de Philadelphie ravirait les fans passionnés des Flyers de Philadelphie.

Pas cette fois.

Cette fois, les fans sont divisés.

Tony DeAngelo, 26 ans, le défenseur controversé que les Flyers ont acquis de la Caroline vendredi pour trois choix au repêchage, reçoit des critiques mitigées de la part des personnes qui paient son salaire, qui serait de 10 millions de dollars sur deux saisons.

Certains n’aiment pas son passé raciste. Certains n’aiment pas faire des choix au repêchage – un deuxième, un troisième et un quatrième – lorsque l’équipe est censée être en mode reconstruction. Certains n’aiment pas la façon dont sa conduite passée – être expulsé des Rangers et suspendu deux fois de sa ligue de jeunes – a indirectement calomnié ses racines à Philadelphie.

Dans un sondage que j’ai lancé sur Twitter, près de 1 700 personnes ont voté. Les fans n’étaient pas ravis de l’accord. Près de 40 % l’ont qualifié de métier moyen, 30,5 % ont déclaré qu’ils le détestaient et 29,7 % ont déclaré qu’ils l’aimaient.

DeAngelo dit qu’il a grandi. Il dit vouloir rester longtemps avec les Flyers de Philadelphie. Il dit qu’il est ravi de se joindre à son ancien coéquipier des Rangers Kevin Hayes et d’être entraîné par John Tortorella.

Il dit qu’il est Pas un raciste.

Moment passionnant

Lors d’un appel Zoom avec des journalistes samedi, le défenseur de 5 pieds 11 pouces et 180 livres semblait vraiment ravi de jouer dans sa ville natale. Il a parlé avec autorité de ce qui a tourmenté les Flyers au cours des deux dernières saisons, affirmant qu’il avait vu plusieurs de leurs matchs il y a deux ans après avoir été expulsé des Rangers pour avoir eu une altercation avec un coéquipier.

Il a nié avec véhémence être raciste, même s’il a été suspendu à deux reprises de la Ligue de hockey de l’Ontario pour avoir enfreint la politique de la ligue sur l’homophobie, le racisme et le langage sexiste.

“Je ne suis pas absolument raciste”, a déclaré DeAngelo, qui a qualifié certaines des histoires écrites à son sujet d’inexactes. «Il y a quelque chose que j’ai dit en junior; les gens ne savent pas ce que c’est. Je n’ai pas l’intention d’y entrer. Mais c’était quelque chose que je regrettais. Un de mes amis dans mon équipe, nous nous sommes disputés et nous sommes restés amis. Les autres histoires qui ont émergé sont totalement fausses, et je pense que c’est pour ça que les équipes de cette ligue le savent.”

Les Flyers seront sa quatrième équipe en sept ans.

DeAngelo a déclaré: “Les gens me connaîtront bien et apprécieront vraiment mon jeu et le genre de personne avec qui je suis même en dehors de la glace. Je n’ai pas besoin d’en dire trop à ce sujet. J’ai hâte d’essayer (moi-même) , comme je l’ai fait en Caroline l’année dernière et en faisant la même chose ici”.

Né dans le canton de Washington (Sewell), DeAngelo a grandi dans le sud de Philadelphie.

Passionné de flyers purs et durs

“Nous sommes ici depuis toujours et nous étions de grands fans des Flyers jusqu’à mon jour de repêchage, quand je n’ai pas été choisi par les Flyers.”

Lors du repêchage de 2014, les Flyers ont battu Travis Sanheim avec le 17e choix au premier tour au Wells Fargo Center (ironiquement). Tampa Bay a pris DeAngelo deux choix plus tard.

“Maintenant”, a déclaré DeAngelo avec un sourire, “nous sommes heureux d’être de retour à bord”.

Reconnu pour sa capacité offensive et son déplacement de rondelle, De Angelo il a dit qu’il n’avait pas discuté de son rôle avec les Flyers, mais qu’il apporterait « un avantage » sur la glace.

“De toute évidence, la défense est la partie la plus importante lorsque vous êtes un défenseur”, a déclaré DeAngelo, qui la saison dernière avait 51 points et un score de plus de 30 pour la puissante Caroline. « Je pense que ça va de mieux en mieux chaque année. Je pensais avoir fait une très bonne année cette année, donc évidemment avec une bonne équipe, c’est un peu plus facile pour vous, je suppose. Mais je pense que j’ai fait du bon travail pour m’améliorer là-bas, et je continue à m’améliorer de ce côté-là du record.”

On lui a demandé comment il se voyait rejoindre une équipe entraînée par Tortorella.

“Je suis prêt à faire ce que veut le manager. C’est son équipe “, a déclaré DeAngelo, qui pourrait être le quart-arrière en avantage numérique. “Tout ce qu’il dit doit être fait, c’est ce que nous allons faire. … La seule façon de gagner ce championnat est si vous avez des gars ( qui ils) ont acheté … 23 gars “.

Au sein d’une structure d’équipe, il a ajouté : « Je pense que le jeu de chacun sort aussi. Si vous êtes du type offensif, votre jeu pourra se démarquer. Les entraîneurs savent qu’ils doivent amener les enfants à faire ce qu’ils font le mieux. Donc on va tous jouer au sein de la structure, et puis il faudra aussi montrer nos capacités individuelles. »

PHN: Les Flyers optent pour des joueurs difficiles à jouer contre des joueurs de repêchage de la LNH

Bienvenue dans votre nouvelle maison pour les dernières nouvelles, analyses et opinions des Flyers de Philadelphie. Comme nous FacebookSuivez-nous sur Twitter et n’oubliez pas de vous abonner à PhHN+ pour tout notre contenu réservé aux membres de toute l’équipe de Philadelphia Hockey Now plus une expérience de navigation sans publicité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.