Le basket-ball de St. Thomas se prépare pour sa première saison de Division I en entraînement d’été

L’équipe masculine de basketball de St. Thomas, qui en est à sa deuxième saison dans la Division I, est en plein entraînement estival.

L’équipe masculine de basketball de St. Thomas a obtenu une fiche de 10-20 lors de sa première saison dans la Division I, dont un score de 4-14 dans la Summit League.

En surface, les Tommies ont pris quelques morceaux attendus après des décennies de victoires au titre MIAC et de compétitions de tournois NCAA. Mais à deux niveaux, ils ont été compétitifs dans la plupart de ces 30 matchs la saison dernière, et ils l’ont fait avec un groupe composé principalement de joueurs de Division III. John Tauer, au début de sa 12e saison en tant qu’entraîneur-chef de St. Thomas, sent que son emploi du temps est sur le point de passer à quelque chose d’important alors qu’il entame sa deuxième saison en Division I.

“C’était comme une de ces années qui ne se reproduira plus jamais”, a déclaré Tauer. “Les expériences qu’ils ont partagées l’année dernière ont fait d’eux tous des vétérans. Ce fut un voyage incroyable l’année dernière, tout ce que nous avons appris et c’est un honneur d’être dans la Summit League. Nous sommes ravis d’entrer dans la deuxième année et d’essayer de construire quelque chose de vraiment, vraiment incroyable.”

St. Thomas est au milieu d’un programme d’été de sept semaines. Tauer passe quatre heures par semaine avec son équipe pour s’entraîner sur le terrain. Ils passent quatre heures supplémentaires dans la salle de musculation, généralement en séances de 60 minutes sur quatre jours.

Le rythme était rapide et compétitif, comme le veut la tradition depuis que Tauer a repris le rôle de patron de Steve Fritz il y a 11 ans. Les Tommies ont de quoi être excités alors qu’ils se dirigent vers leur deuxième saison, bien qu’ils soient inéligibles pour le tournoi NCAA jusqu’à la saison 2025-26. Ils sont en période d’essai de cinq ans en raison de leur passage à la division I.

Les Tommies retournent le meilleur buteur Riley Miller, originaire d’Eden Prairie et de Benilde-St. La star de Margaret qui n’était pas classée parmi les 200 meilleurs joueurs du Minnesota en tant que recrue. La saison dernière, il a récolté en moyenne 15,4 points par match et tiré 40,4% du périmètre. Parker Bjorklund, un étudiant diplômé 6-6 à l’extérieur de Chaska, est de retour après une moyenne de 12,6 points et 6,3 rebonds par match la saison dernière.

Bien qu’il n’ait remporté que 10 matchs l’an dernier, Miller a déclaré que c’était peut-être le jeu le plus amusant auquel il ait jamais joué.

“Avec le recul, nous étions vraiment satisfaits de la façon dont les choses se sont déroulées. Nous étions compétitifs dans presque tous les matchs, nous sentions que nous avions une chance de gagner presque tous les matchs”, a déclaré Miller. « Au début de la saison, sans attentes et je pense qu’en regardant mes quatre années, c’est le total de victoires le plus bas que j’aie jamais eu. Mais c’était de loin le plus amusant.

Tauer a également ajouté l’ancienne star d’Eden Prairie et le transfert de Liberty Drake Dobbs en tant que garde, et l’ancienne star d’East Ridge Courtney Brown Jr. est désormais éligible après avoir passé deux saisons à UW-Milwaukee.

Une grande partie des premiers discours de Tommies est leur classe de première année très vantée, avec les champions de préparation du Minnesota Ahjany Lee de Byron et Totino-Grace, Carter Bjerke de Wayzata et Kendall Blue d’East Ridge. Le quatrième membre de la classe est Andrew Rohde, qui a mené Brookfield Central dans le Wisconsin au match de championnat d’État de son équipe l’an dernier.

Il y aura des difficultés de croissance avec tant de nouveaux visages, mais l’espoir est que ce n’est que le début de quelque chose de spécial.

“Regardez ces gars et ce que quatre d’entre eux signifiaient sur la scène locale du basket-ball dans notre État, puis Andrew Rohde qui a mené son équipe à la finale de l’État l’année dernière, nous pensons que ces gars-là joueront un rôle important dans l’évolution de la fondation. “, a déclaré Tauer. “Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon. Phil Esten, notre directeur sportif, explique comment bien le construire. Nous pensons vraiment que ce groupe d’étudiants de première année pourrait être un groupe qui pourrait mener à St. Thomas dans le prochain quelques années en Division I dans de très bons endroits. »

L’été pour les Tommies consiste à développer des compétences et à vieillir. Ils auront une pause en août et septembre avant le début de la saison proprement dite, mais il est maintenant temps de se figer sur le terrain de basket et loin de celui-ci.

“Pour moi, c’est juste un moment merveilleux parce que nous n’avons pas de match à venir dans une semaine ou même six semaines. En ce moment, tout est question de croissance individuelle et collective”, a déclaré Tauer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.