Le hockey cri plein d’espoir vit un rêve d’enfance avec les Canadiens

C’était vendredi après-midi et les comptes de médias sociaux de Cree ont commencé à bourdonner.

Israel Mianscum, un jeune espoir de hockey cri de la communauté de Mistissini, au Québec, avait été invité à un camp de perfectionnement avec l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal.

“Toute la nation crie l’encourage… vous le voyez à travers les réseaux sociaux”, a déclaré le père d’Israel, Louie Mianscum, ajoutant que l’invitation est arrivée moins d’une heure après la fin du repêchage de la LNH à Montréal vendredi après-midi. .

“Il a toujours été fou des Canadiens de Montréal. C’était l’un de ses rêves de vraiment jouer pour eux”, a déclaré sa mère Tiffany Neeposh Mianscum, qui jusqu’à l’appel, était une partisane des Penguins de Pittsburgh.

Il a toujours été fou des Canadiens de Montréal.– Tiffany Neeposh Mianscum, la mère d’Israël

Israël a reçu l’appel alors qu’il était à Gatineau pour jouer dans un tournoi de hockey. Quelqu’un a contacté ses parents, qui étaient dans les gradins, pour s’assurer que le jeune de 19 ans répondait au téléphone.

“C’était très spécial”, a déclaré Tiffany. “Juste en voyant son expression faciale. Il avait un grand sourire sur son visage … un sourire que je n’ai pas vu depuis un moment.”

Cet été, Israël s’est entraîné à Châteauguay, en pause de son équipe, Sherbrooke Phoenix, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Sur la piste d’entraînement du Tricolore

Maintenant, ses parents, oncles et quelques cousins ​​et autres membres de la famille sont au Complexe sportif Bell à Brossard pour observer l’action du terrain de développement sur glace.

Tiffany Neeposh Mianscum, à gauche, et Louie Mianscum, à droite, sont les parents d’Israel Mianscum. Je suis avec mon fils au Complexe Sportif Bell à Brossard, Qué., Près de Montréal. Tiffany, une ancienne partisane inconditionnelle des Penguins de Pittsburgh, dit qu’elle porte maintenant fièrement le logo des Canadiens. (envoyé par Tiffany Neeposh Mianscum)

“Je lui ai dit de faire de son mieux et que nous sommes déjà très fiers de lui”, a déclaré Tiffany.

“Et je lui ai dit que je l’aimais et nous le soutenons à 110%.”

Lors du voyage entre Gatineau et Brossard, Israel et son père ont parlé de son parcours au hockey et de ses objectifs.

“[I told him] L’invitation n’est que le début. Votre travail acharné … vous devez leur montrer maintenant. La possibilité est là », a déclaré le père Louie.

[I told him] … vous devez leur montrer maintenant. La possibilité est là.– Louie Mianscum, le père d’Israël

Un total de 40 joueurs participent au camp de perfectionnement des Canadiens qui se tiendra jusqu’au 13 juillet sur la piste de Brossard, selon un communiqué de l’organisation. Ils comprennent des joueurs récemment enrôlés, tels que Juraj Slafkovsky et Filip Mesar.

Israël n’a pas patiné avec le reste du camp de développement lundi, en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, mais l’espoir est qu’il aura une chance mardi matin.

Le directeur de Cree Nation Bears a également été invité

Les Canadiens ont également invité l’entraîneur invité et directeur du programme de hockey des Cree Nation Bears, Charly Washipabano, à son camp de développement en tant qu’entraîneur. Washipabano est également le coordonnateur du programme de l’Association des sports et loisirs d’Eeyou Istchee. Il accompagnera les entraîneurs des Canadiens sur la glace lors des séances.

“C’est vraiment énorme, et quelque chose que je ne prends évidemment pas pour acquis. Je ne pourrais pas me sentir plus chanceux et touché par une telle opportunité”, a écrit Washipabano sur les réseaux sociaux, ajoutant que ce qu’Israël a accompli en recevant son invitation est “énorme”. pour tout le monde. nous dans la Nation crie.

Mianscum, photographié à l’âge de cinq ans, a commencé à jouer au hockey en duo à Mistissini, dans le nord du Québec. À l’âge de 11 ans, il a suivi son talent à Oujé-Bougoumou pour jouer pour les Cree Nation Bears. (Envoyé par Tiffany Neeposh Mianscum)

Raymond Shanoush est le président de l’Association sportive et récréative d’Eeyou Istchee.

“Cela signifie beaucoup [for Israel]« Shanoush a dit. « Ils le verront performer… verront son endurance… et son potentiel.

En tant que joueur de hockey avec un potentiel professionnel dans le Nord, Israel a dû faire face à l’isolement d’avoir quitté la maison à un jeune âge pour poursuivre ses rêves de hockey.

Dans son cas, cela signifiait quitter la maison à l’âge de 11 ans et déménager dans une autre communauté crie à Oujé-Bougoumou.

“C’est une route solitaire pour lui”, a déclaré papa Louie.

Cibles sur la LNH

Cela signifie aussi que l’on visite rarement la maison. Au cours des trois dernières années, Israël a pris très peu de vacances, a déclaré son père Louie.

En plus de l’isolement, Israël et sa famille ont également lutté avec les coûts élevés associés à la pratique du hockey à ce niveau. Avant l’invitation à se joindre au camp de perfectionnement des Canadiens, le joueur de 19 ans n’avait nulle part où aller et dormait sur le canapé d’un parent.

“Nous savons qu’il s’y est préparé. Il n’a pris qu’une semaine de congé après la saison. Il le fait depuis trois étés. Il est vraiment concentré sur sa tentative d’accéder à la LNH”, a déclaré papa Louie, remerciant la famille et toute l’équipe. Nation crie pour le soutien reçu jusqu’à maintenant.

La mère israélienne Tiffany dit qu’elle porte maintenant fièrement un chandail des Canadiens de Montréal.

« Toute ma famille est partisane des Canadiens, a-t-il dit. “Je suis un fan de Pittsburgh depuis longtemps. [I told Israel] la seule fois où je changerai d’équipe, c’est si tu joues pour les Canadiens de Montréal. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.