Le hockey est une affaire de famille pour le premier tour des Snuggerud Blues | Blues de Saint-Louis

Le choix de première ronde des Blues, l’attaquant Jimmy Snuggerud, n’aimerait rien de mieux qu’une longue carrière au hockey. Les lignées familiales disent que c’est une réelle possibilité.

Pour preuve, ne cherchez pas plus loin que James Westby. Les mardis et jeudis, patinez de 10h00 à 12h00 à la patinoire de Bloomington dans la région de Minneapolis / Twin Cities.

« Ils apporteront des chiens de maïs. Ils apporteront différentes collations », a déclaré le père de Snuggerud, Dave. « Ils apportent tous quelques bières. Ils s’assoient dans le vestiaire (après le hockey), prennent leur petit buffet, prennent quelques bières puis rentrent chez eux et font une sieste. »

Westby, le grand-père maternel de Jimmy Snuggerud, a 85 ans. Et ça rejoue.

“Je pense que c’est probablement un championnat de 60 ans”, a déclaré Jimmy. “Mais je patinais avec lui quand j’avais probablement 8, 9, 10 ans. C’est comme une petite bagarre. Ils avaient l’habitude d’aller en Floride chaque année, mais maintenant ils ne le font plus. »

Westby a joué pour l’Université du Minnesota et l’équipe olympique des États-Unis de 1964.

Les gens lisent aussi…

Dave Snuggerud a joué pour l’Université du Minnesota, l’équipe olympique des États-Unis de 1988, puis a enregistré 265 matchs de saison régulière dans la LNH pour Buffalo, San Jose et Philadelphie de 1989 à 1993.

“Ils ont tous les deux grandi dans le hockey et je grandis dans le sport”, a déclaré Jimmy. “Ils l’aiment. Ils apprécient ça. Et moi aussi.”

Jimmy, 18 ans, a passé les deux dernières saisons à jouer pour l’équipe nationale américaine au niveau junior, et se dirige vers l’Université du Minnesota, et éventuellement les Blues, qui l’ont mené à la 23e place du classement général jeudi à Montréal. .

“Il a un meilleur coup, c’est un meilleur patineur”, a déclaré Dave Snuggerud à propos de son fils. “Oui, il est meilleur que moi. Il est 10 fois le joueur que j’étais.

« C’est amusant à regarder. Il a une telle façon de voir la glace. Quand on le voit au-dessus, il semble facile de faire ces jeux, mais on le voit au niveau de la glace à 20 mph. Donc c’est amusant de pouvoir le regarder faire les choses qu’il fait ».

Le jeu est ancré dans la vie de Jimmy Snuggerud – vous pouvez l’appeler “Snugs” – depuis aussi longtemps qu’il se souvienne. Il y a une patinoire dans la cour arrière de Snuggerud à Chaska, à la périphérie de Minneapolis. Une pièce de rechange a été aménagée en dressing.

Pendant la majeure partie de l’année, Ann et Dave Snuggerud ne se sont jamais demandé où étaient leurs enfants.

“La seule fois où ils sont venus, c’était pour chercher de la nourriture”, a déclaré Dave. « Jimmy adorait être dans le jardin. Et j’ai adoré ça, parce que j’ai dû inonder la piste. La nuit, c’était agréable et calme.”

Jimmy est passé de l’équipe de Chaska High au programme de développement de l’équipe nationale américaine (NTDP) en 2020. Il a eu sa part de succès au niveau U17 avec 15 buts et 17 passes décisives en 45 matchs au cours de la saison 2020-21.

Les scouts ont apprécié sa vision et son tir, mais ont remis en question sa capacité à patiner.

“J’étais un patineur lent qui, d’une manière ou d’une autre, aurait jeté le disque”, a déclaré Jimmy. « Je n’ai pas réalisé que c’était un problème jusqu’à mon année (U17). J’ai donc fait de mon mieux pour l’améliorer. Au début de l’année (U18), je pense que je suis devenu un patineur plus fort et que j’ai amélioré mon équilibre avec la rondelle.

“Je pense que j’ai eu une très bonne année 18 et que je continuerai à travailler pour améliorer mon jeu de la meilleure façon possible cet été également.”

Son entraîneur de patinage n’est autre que Jack Blatherwick, un Minnesotan qui a aidé à entraîner la légendaire équipe olympique américaine de Herb Brooks à partir de 1980 et vainqueur du trophée Lester Patrick en 2019 pour son service exceptionnel au hockey aux États-Unis.

“Cela m’a beaucoup aidé avec ma vitesse et en quelque sorte le nord et le sud pour accélérer la glace”, a déclaré Jimmy. « La posture, l’intensité, la force dans la glace : des choses sur lesquelles nous avons beaucoup travaillé l’été dernier. Et travaille toujours sur cette saison”.

Personne ne se plaint du tir, qui est déjà considéré comme un calibre NHL.

“J’ai travaillé dessus toute ma vie, depuis que j’ai huit ans”, a déclaré Jimmy. « C’est quelque chose dont je suis fier depuis longtemps. Ce n’est pas vraiment un talent naturel que j’ai toujours eu, mais je pense que j’ai pris le temps de tourner.”

La combinaison du tir, de la vision et de l’amélioration du patinage a aidé Snuggerud à devenir l’un des joueurs les plus améliorés de l’équipe nationale américaine U18 la saison dernière. Il a marqué 24 buts et 39 passes en 59 matchs, jouant la majeure partie de la saison sur une ligne qui comprenait le choix no. 3 au total Logan Cooley (Arizona Coyotes) et le No. 5e au classement général Cutter Gauthier (Philadelphia Flyers).

Dans l’ensemble, six membres américains du NTDP ont été recrutés lors du premier tour, et 14 ont été inscrits au total.

Snuggerud a parlé aux Blues une fois au cours de la saison et une fois au NHL Scouting Combine. Les seules équipes à l’avoir interviewé lors du repêchage de Montréal ont été Pittsburgh et Toronto. Il n’avait donc aucune idée que les Bleus le choisiraient, jusqu’à ce qu’ils le choisissent.

J’ai reçu un message rapide du capitaine Ryan O’Reilly. Le directeur général Doug Armstrong s’est rendu dans les gradins du Centre Bell pour féliciter la famille. Dave Snuggrud a rapidement entendu quelques anciens coéquipiers de ses jours avec les Sabres – Dave Andreychuk et Scott Arniel – parler d’un bon endroit à St. Louis pour jouer au hockey.

Andreychuk siège actuellement au front office de Tampa Bay Lightning; Arniel est entraîneur adjoint des Jets de Winnipeg. L’un des agents de Jimmy, Chris McAlpine, est également intervenu en tant qu’ancien joueur des Blues de 1996 à 2000.

«Je suis comme, ‘St. Louis est un super environnement. St. Louis est un excellent programme pour s’impliquer », a déclaré Dave Snuggerud.

Jimmy Snuggerud sera au camp de perfectionnement des Blues la semaine prochaine. Plus tard, en juillet, il sera au camp de développement de l’équipe américaine à Plymouth, Michigan. Fin août, il ira à l’Université du Minnesota pour jouer pour les Golden Gophers.

Quand vient le temps de jouer pour Saint-Louis, Snuggerud a un objectif précis.

“Je veux être un joueur de carrière dans la LNH”, a-t-il déclaré. « Je veux aider les Blues à gagner deux, trois coupes Stanley, pas une seule. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.