Le tournoi de golf amateur River-Cade cherche un nouveau champion en 2022 | Le golf

SIOUX CITY – Pas un tournoi à gagner ce week-end au Green Valley Golf Course.

Le tournoi de golf amateur River-Cade débute à 8h00 le samedi Green Valley et le tournoi aura un nouveau champion pour la première fois en trois ans.

Le double champion en titre Corey Matthey ne participera pas au tournoi cette année car il a déménagé à Phoenix pour poursuivre une carrière professionnelle.

Les golfeurs participant au tournoi de deux jours samedi et dimanche sont impatients de remporter le trophée qu’ils poursuivent depuis deux ans.

“Tout le monde savait que c’était son dernier événement”, a déclaré Scott Harmelink, directeur des terrains de golf PGA, Green Valley et Floyd Park. “Il a pratiquement dominé et a certainement remporté les deux tiers des tournois auxquels il a participé.”

Maintenant que Matthey n’est plus inscrit au tournoi, jetons un coup d’œil aux autres golfeurs qui ont la chance de remporter le trophée de Harmelink dimanche :

Les gens lisent aussi…

Colin Mitchell : Mitchell a terminé deuxième de River-Cade l’an dernier et a placé 10 tirs derrière Matthey. Mitchell est également le joueur de l’année Siouxland 2021. Mitchell a remporté quatre championnats consécutifs du club de Green Valley.

“C’est un processus”, a déclaré Mitchell l’automne dernier lorsqu’il a remporté le prix saisonnier. «J’ai eu un peu de succès au cours des trois ou quatre dernières années, alors je pense que j’ai enfin quelque chose à montrer pour la grande image. Vous ne jouez pas beaucoup au golf, donc vous tirez le meilleur parti de ce que vous obtenez. »

Jonny Douglas : Le senior sortant de Morningside a récemment eu du succès à Green Valley. L’été dernier, Douglas a remporté le 108e championnat masculin de ville de Rick Collins Toyota. Il a également réussi la normale lors du tournoi d’août 2021. En mai, Douglas a terminé troisième au niveau national aux championnats de golf masculin NAIA au TPC Deere Run.

Plan Sam : Storey a également clôturé l’année scolaire avec une apparition au tournoi national NAIA dans les Quad-Cities. Là, Story a eu une performance de plus de 10, bon pour le 51e.

Ray Sencenbaugh: Sencenbaugh a terminé troisième du tournoi de l’an dernier. Il a tiré un 183 de 45 trous au cours du week-end de la saison dernière et s’est classé 13 derrière Matthey. Sencenbaugh a terminé deuxième après le premier jour de l’an dernier.

Todd Sap : Sapp a terminé deuxième derrière Matthey au tournoi 2020. Sapp était l’entraîneur de golf de Morningside. Il est également triple champion à River-Cade, remportant le tournoi inaugural en 1980 et gagnant à nouveau en 1995 et 1996.

Donaldson : Je veux juste m’amuser

Jeff Donaldson revient en tant que champion de la division senior, après avoir remporté le tournoi avec un score de 146 sur 36 trous. Il a dépassé Kirk Walker et Bill Mather par trois frappes.

Son objectif reste le même que jamais. S’il peut trouver une fille au pair à Green Valley, il considère que c’est un bon week-end.

“J’essaie juste de m’amuser”, a déclaré Donaldson. « Il faut s’adapter en fonction de la journée. Nous ne travaillons tous que sur des choses qui nous rendent meilleurs. Je pense que c’est là que j’en suis. Certains jours, nous l’avons et d’autres non.”

Vern Van Peursem et Mark Albert complètent le Top 5 du tournoi de l’an dernier.

Comment le cours devrait jouer

Comme toujours, Harmelink a déclaré que le parcours sera aussi court que d’habitude pour le River-Cade. Les tees seront légèrement déplacés vers le haut et les emplacements des quilles seront accessibles aux joueurs pour tirer au niveau ou en dessous du par.

Harmelink en est à sa 21e année à la tête de River-Cade.

“J’ai toujours défini le River-Cade pour des scores inférieurs”, a déclaré Harmelink. “Historiquement, il fallait un certain sous-par pour gagner l’événement. Avec toute la pluie que nous avons eue, c’est doux. Les enfants pourront chasser les quilles et n’auront pas à s’inquiéter d’un rebond dur sur le green. Ils peuvent pratiquement tirer sur les quilles.

Harmelink a déclaré que l’hiver avait été rude pour les verts. Il n’y avait pratiquement pas de neige qui fournissait de l’humidité ou de la protection sur le parcours. Le sol était si sec et stérile.

Harmelink a souligné que son personnel d’entretien a fait le travail de Yeoman tout le printemps, remettant le parcours dans l’état où il se dirige vers le premier tour samedi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.