Les 100 meilleurs joueurs de basketball masculin WVU de tous les temps : Non. 65-61 | WVU | Couverture sportive des alpinistes de Virginie-Occidentale

Le garde de Virginie-Occidentale Daxter Miles a montré un trois après avoir frappé un gros triple en seconde période

Dans cette série en 21 parties, je compte à rebours les 100 meilleurs basketteurs masculins Mountaineer de tous les temps.

Il est vrai que cette liste n’est pas scientifique. C’est complètement subjectif et bien sûr les avis peuvent diverger. N’hésitez pas à visiter nos babillards électroniques sur BlueGoldNews.com pour donner votre avis sur cette liste, pour ou contre.

Vous trouverez ci-dessous un autre chapitre de cette longue série avec un compte à rebours à partir du nombre 65-61.

Meilleurs joueurs précédents

100-96 95-91 90-86 85-81 80-76 75-71 70-66

Obtenez toutes nos éditions imprimées avec votre abonnement dès aujourd’hui !

* * * * * *

61 – Devin Ebank (2009-10)– L’Ebanks de 6 pieds 9 pouces et 215 livres était l’un des alpinistes les plus polyvalents de tous les temps. La seule chose qui lui manquait était une longue carrière universitaire, car il est devenu professionnel après seulement deux saisons à WVU… mais oh, quelles deux saisons c’était. Le natif de Long Island City, New York, était considéré comme l’une des 15 meilleures recrues du pays dans la promotion 2009 en provenance de St Thomas More (Conn.) Prep. Il se dirigeait initialement vers l’Indiana, mais lorsque les Hoosiers ont renvoyé l’entraîneur Kelvin Sampson, Dev’ a demandé à être libéré de sa lettre d’intention et a finalement rejoint Bob Huggins en Virginie-Occidentale. Ebanks est une star de la WVU depuis le premier jour et sa longueur et son athlétisme ont fait de lui un facteur déterminant dans presque tous les aspects du jeu. Il a marqué 775 points sur ses deux saisons (10,5 par match de première année et 12,0 par deuxième année), a rebondi à haut niveau (7,9 en carrière), et pourrait même passer (176 passes décisives en carrière) et défendre (65 interceptions et 48 bloquées). coups). Il était membre de l’équipe recrue All Big East en 2009 et une sélection pour toutes les conférences de troisième équipe en 2010. Il y avait peu de choses sur le terrain qu’il ne pouvait pas faire, jouant dans toutes les positions, du meneur à l’attaquant. La meilleure chose qu’Ebanks ait faite, cependant, a été de gagner. Combinant ses prouesses avec d’autres joueurs talentueux tels que Da’Sean Bulter, Kevin Jones, Truck Bryant et Wellington Smith, Ebanks a aidé la WVU à atteindre un record de 23-12 et une place dans la NCAA en 2008-09. Puis la saison suivante a apporté la magie alors que la Virginie-Occidentale a affiché un score de 31-7, a remporté le championnat du Big East Tournament et a couru jusqu’au Final Four de la NCAA. Ebanks est devenu professionnel peu de temps après le voyage des Mountaineers à Indianapolis et a depuis joué au basket professionnel dans le monde entier. Sélectionné au deuxième tour des Los Angeles Lakers en 2010, Ebanks a disputé 63 matchs en NBA, longtemps suivi en G League, ainsi qu’en Israël, au Mexique, à Porto Rico, en Italie, en France, au Japon, en Grèce et plus récemment à Bahreïn. .

Devin Ebank

62 – Miles Daxter (2015-18)– Alors que Jevon Carter était le visage de Press Virginia, son partenaire de défense, Daxter Miles, était également une arme énorme dans ce mastodonte défensif. Le garde hyperkinétique de 6 pieds 3 pouces de Baltimore a aidé la WVU à remporter quatre saisons consécutives de plus de 25 victoires dans sa carrière d’escalade, chacune ayant abouti à des places de tournoi NCAA avec trois Sweet 16. Seuls cinq grimpeurs n’ont jamais été sur la bonne voie pour plus d’Ouest Virginia remporte le Miles’ 100. Dax a assumé un rôle de partant à partir du moment où il est arrivé à WVU et a conservé ce point pendant la plupart de ses quatre saisons. Il était un bon marqueur (9,5 points par match en carrière avec un meilleur de 12,9 lors de sa saison senior), mais il pouvait faire encore plus. Son ratio de 1,65: 1 assistance / chiffre d’affaires est de 17e– la meilleure note de l’histoire de l’école, et ses 177 interceptions sont les neuvièmes jamais réalisées par un alpiniste. Il a terminé sa carrière en Virginie-Occidentale avec 1 311 points en 136 matchs. Il a passé les quatre dernières années à jouer dans la G League. La saison dernière, Miles a récolté en moyenne 7,2 points par match, terminant la campagne avec les Stars de Salt Lake City.

63 – Chris Léonard (1989-92)– Un tireur d’élite de 6 pieds 4 pouces de Purcellville, en Virginie, Leonard est arrivé à la WVU au moment idéal, alors que ses compétences extérieures se sont croisées avec l’évolution du tir à 3 points. La NCAA a universellement adopté le 3 points pour la saison 1986-87 et quelques années plus tard, Leonard s’est inscrit pour la Virginie-Occidentale, prêt à profiter des sauteurs de 19 pieds 9 pouces nouvellement peints. Leonard n’était qu’un petit joueur (2,1 points par personne) en première année dans une équipe de vétérans (26-5) qui s’est qualifiée pour le deuxième tour du tournoi NCAA. Au cours de la deuxième année, cependant, son rôle a augmenté, avec une moyenne de 9,9 points par match, généralement en tant que sixième homme du club. De junior (13,4ppg) à senior (17,2ppg), il est devenu l’une des principales menaces offensives de Virginie-Occidentale. Il a été le meilleur buteur de la WVU lors de sa saison senior, aidant les Mountaineers dans le tournoi NCAA avec une fiche de 20-12. Après avoir réalisé 200 de ses 480 tirs à 3 points au cours de sa carrière (41,7%), Leonard est diplômé de Virginie-Occidentale avec pratiquement tous les records de tir à 3 points de l’école et une seule saison. Même maintenant, plus de 30 ans après son dernier match à la WVU, Leonard est toujours le leader de tous les temps de la Virginie-Occidentale avec une précision de 3 points (41,67%). Après avoir marqué 1 235 points au cours de sa carrière d’alpiniste, Leonard était la deuxième équipe de l’Atlantique 10 en 1992. Il est retourné en Virginie après avoir obtenu son diplôme de la WVU et a travaillé dans les services communautaires du comté de Fairfax.

64 – Marcus Gorée (1997-2000)– Goree est arrivé à la WVU de Dallas, Texas en 1996 avec peu de fanfare, mais est devenu l’un des meilleurs attaquants de l’histoire de l’école. Le Gorée de 6 pieds 8 pouces et 255 livres n’a pas été beaucoup utilisé lors de sa première saison, disputant 19 matchs avec les 21-10 Mountaineers en 1996-98, avec une moyenne de seulement 1,9 point et 2,2 rebonds. À sa deuxième saison, cependant, il est devenu un sixième homme très important pour un club 24-9 qui s’est qualifié pour la ronde Sweet 16 du tournoi NCAA, la meilleure NCAA dirigée par les Mountaineers en 39 ans. Cette année-là, Gorée a récolté en moyenne 8,0 points et 5,2 rebonds par match. Ses chiffres ont augmenté au cours de ses saisons junior (16,5 points et 7,9 rebonds) et senior (14,5 points et 8,3 rebonds), bien que Marcus ait souvent été la seule force d’une équipe autrement débordée qui a conclu avec des notes de 10-19 et 14-14. . Cependant, les entraîneurs de Big East ont reconnu ses capacités et l’ont élu deuxième équipe pour toutes les conférences en 1999 et troisième équipe en 2000. Il a eu 23 doubles doubles dans sa carrière en Virginie-Occidentale, actuellement à 14 ans.ele plus dans l’histoire de l’école. Après ses jours à WVU, Goree a passé 15 ans à jouer professionnellement à l’étranger, partout dans le monde, de l’Allemagne à l’Italie, la Russie, Israël, la Grèce et Brasilia. Il n’a pris sa retraite du basket qu’en 2015.

65 – PG Greene (1991-94)– Comme Tracy Shelton quelques années avant lui, Pervires “PG” Greene est passé de State Player of the Year à Oak High (W.Va.) High School à Fork Union (Va.) Military Academy à West Virginia University. Greene, 6 pieds 8 pouces et 195 livres, est un joueur efficace depuis le premier jour de son arrivée à la WVU. Il a marqué une moyenne à deux chiffres à chacune de ses quatre saisons avec les Mountaineers, marquant 10,3 points par match de première année, 11,7 deuxième année, 15,1 junior et 18,6 senior. Il a été le meilleur buteur de Virginie-Occidentale au cours de ses deux dernières saisons et a également récolté en moyenne 5,7 rebonds, 1,2 blocs et 1,0 interceptions par match au cours de sa carrière. Il faisait partie d’une classe qui comprenait finalement quatre joueurs qui ont marqué plus de 1 000 points dans leur carrière : Greene avec 1 655 points, Ricky Robinson avec 1 373, Marsalis Basey avec 1 168 et Mike Boyd avec 1 136. Malgré cela, cependant, le groupe n’a réussi qu’une seule place dans le tournoi NCAA à l’époque à la WVU (1992 avec une défaite au premier tour contre le Missouri) et s’est contenté de trois autres NIT, tous avec des sorties au deuxième tour, au cours de leurs quatre -an de carrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.