Les 100 meilleurs joueurs de basketball masculin WVU de tous les temps : Non. 90-86 | WVU | Couverture sportive des alpinistes de Virginie-Occidentale

basket-ball WVU Nathan Adrian

Dans cette série en 21 parties, je compte à rebours les 100 meilleurs basketteurs masculins Mountaineer de tous les temps.

Il est vrai que cette liste n’est pas scientifique. C’est complètement subjectif et bien sûr les avis peuvent diverger. N’hésitez pas à visiter nos babillards électroniques sur BlueGoldNews.com pour donner votre avis sur cette liste, pour ou contre.

Vous trouverez ci-dessous un autre chapitre de cette longue série avec un compte à rebours du No. 90-86.

Meilleurs joueurs précédents

100-96 95-91

Obtenez toutes nos éditions imprimées avec votre abonnement dès aujourd’hui !

* * * * * *

86 – Drew Schifino (2002-04)– Ce n’est pas souvent qu’un joueur qui passe seulement deux et une troisième saisons dans une équipe universitaire marque plus de 1 000 points en carrière, mais c’est ce que Schifino a fait, marquant 1 048 points en 68 matchs avec les Mountaineers. Le gardien de 6 pieds 3 pouces de Pittsburgh s’est rendu à la WVU lors de la dernière saison de Gale Catlett en tant qu’entraîneur-chef et, bien que cette année-là éclipsée par son camarade de classe Jonathan Hargett (13,8 points par match), Schifino a également connu une solide campagne de première année, avec une moyenne de 9,7 points par jeu pour continuer avec un record de 57 interceptions. L’année suivante, Hargett était parti et John Beilein a remplacé Catlett comme entraîneur-chef. Schifino a prospéré offensivement dans le système Beilein, avec une moyenne de 20,1 points par match lors de sa deuxième saison (depuis lors, aucun joueur de la WVU n’a dépassé cette moyenne d’une saison), éclipsant 20 points 14 fois. La saison 2003–2004 semblait plutôt bien commencée pour Schifino et les Mountaineers, puisqu’il a marqué 10 points ou plus à chacun de leurs 10 premiers matchs, mais après avoir été retenu à seulement neuf points à Notre Dame, arrachant ainsi 48 matchs de Série de scores à deux chiffres de Drew, bulle de frustration. Une rencontre entre Schifino et Beilein après le match de Notre-Dame a poussé le garde mineur à quitter le programme. Il a tenté de ressusciter sa carrière en Californie (Pennsylvanie), mais même cette période a été de courte durée. Schifino a en moyenne 15,4 points et 4,2 rebonds au cours de sa carrière d’alpiniste, mais la question avec lui à la WVU sera toujours et si?

87 – Patrick Beilein (2003-06) – Patty B. était plus que la fille de l’entraîneur. Il a été un atout majeur sur le terrain pour une équipe de grimpeurs qui a couru vers le NCAA Elite Eight lors de sa saison junior et Sweet 16 lors de sa dernière année. Bien qu’il ait presque toujours quitté le banc, ne commençant que deux des 128 matchs disputés au cours de ses quatre saisons en Virginie-Occidentale, il a tout de même marqué 1 001 points au cours de sa carrière. Ses 242 marqués par 3 points sont les troisièmes de l’histoire de la WVU, derrière seulement les 253 de Kevin Pittsnogle et les 261 d’Alex Ruoff. Garde de 6 pieds 4 pouces, Patrick avait à l’origine un billet pour jouer pour son père à l’Université de Richmond, mais lorsque John a pris le poste en Virginie-Occidentale avant la première saison de Patrick, le fils a suivi son père à WVU et ensemble, ils ont rapidement reconstruit le programme Mountaineer. Après sa carrière universitaire, Patrick a joué quelques saisons de basket-ball professionnel en Europe, puis a suivi son père dans le monde de l’entraînement. Plus récemment, il était l’entraîneur-chef des Stallions de Syracuse, une équipe de ligue professionnelle de basket-ball.

88 – Nate Adrien (2014-17)– Le natif de 6 pieds 9 pouces de Morgantown était un joueur polyvalent qui faisait partie intégrante de quatre équipes WVU qui ont remporté des sièges d’après-saison, dont trois qui ont remporté 25 matchs ou plus et deux qui ont organisé le tournoi NCAA au Sweet 16 Adrian pouvait marquer (792 points en quatre ans et 9,6 par match en tant que senior alors qu’il a marqué 104 3-points dans sa carrière), mais il ne se contentait pas de mettre le ballon dans le panier. Il a récolté 516 rebonds en 140 matchs en carrière pour accompagner 198 passes décisives. Son souvenir impérissable parmi les fans de Mountaineer sera avec sa grande énergie et ses bras longs qui dévastent les adversaires au sommet de la défense totale de Press Virginia. Cette agitation constante l’a aidé à accumuler 134 vols en carrière (22ndle plus dans l’histoire de l’école) et lui a valu tous les honneurs de l’équipe défensive de tous les Big 12 en tant que senior en 2017, lorsqu’il a également obtenu la reconnaissance de la troisième équipe de toutes les ligues. Il est diplômé de WVU avec un baccalauréat, une maîtrise et un GPA 3.85 et a passé les trois dernières années à jouer à l’étranger en France, en Ukraine et en Italie.

Nate Adriano

89 – Ricky Robinson (1994-97)– Peu de grimpeurs ont jamais mieux regardé le rôle d’un attaquant que le musclé Robinson de 6 pieds 8 pouces et 245 livres. Le natif de Roselle, dans le New Jersey, a marqué 1 373 points au cours de ses quatre saisons à la WVU, dépassant 13,5 points par match au cours de chacune de ses trois dernières années. Il a également mené la Virginie-Occidentale dans le rebond de ces trois saisons, éliminant 7,2 planches en 1991-92, 7,7 en 1992-93 et ​​8,1 en 1993-94. Les 746 rebonds en carrière de Robinson restent à 18eplus dans l’histoire de Mountaineer, et lui aussi a 22 ansnddans la notation de carrière. Une sélection de la première équipe de tous les Atlantic 10 en ’94, a terminé sa carrière dans la WVU avec 19 doubles. Trois de ses camarades de classe New Kids on the Block – PG Greene avec 1 655 points, Marsalis Basey avec 1 168 points et Mike Boyd avec 1 136 points – ont également dépassé les 1 000 points dans leur carrière d’escalade. Le seul inconvénient pour le groupe talentueux était qu’ils n’ont pu atteindre le tournoi NCAA qu’une seule fois dans leur carrière (1992) et ont dû se contenter de sièges NIT au cours des trois autres saisons.

90 – Copain Quertinmont (1963-65)– Un buteur habile de Point Marion, en Pennsylvanie, qui n’est qu’à un saut et un saut de Morgantown, Quertinmont a dû attendre son tour une fois arrivé à la WVU. Les étudiants de première année n’étaient pas éligibles pour les compétitions universitaires à l’époque, il était donc limité à seulement 16 matchs d’action par deuxième année (1,9 point par match) alors qu’il était assis derrière le garde All-American Rod Thorn. Cependant, une fois Thorn parti pour la NBA, Quertinmont est devenu l’un des leaders des Mountaineers sur et en dehors du terrain. En tant que junior, il était le deuxième de l’équipe à marquer avec une moyenne de 10,3 points par match (derrière seulement 15,6 par Tom Lowry) et en tant que senior, il a augmenté la moyenne à 14,5 points par match pour aller avec 2,0 passes décisives. N’ayant pas réussi à remporter le tournoi de la Conférence du Sud en 1964, ce n’est que la deuxième fois que la WVU n’a pas remporté ce titre en neuf ans et a donc perdu le tournoi de la NCAA (seuls les champions de la ligue remportant des sièges à ce moment-là), Quertinmont a mené une improbable charger à travers le tournoi SoCon et retourner dans la NCAA en tant que senior en 1965. Bien que la Virginie-Occidentale n’ait terminé sa saison régulière que 11-14, ils ont réussi leurs trois matchs dans le tournoi de la Conférence du Sud à Charlotte, ayant besoin de plus de temps pour vaincre Davidson ( 74-72) en demi-finale et double prolongation pour battre William & Mary (70-67) en finale pour gagner une place dans la NCAA. La carrière universitaire de Quertinmont s’est terminée par une défaite au premier tour de la NCAA contre Providence (91-67), mais le retour à Big Dance a été une tâche monumentale cette saison-là. Après avoir obtenu son diplôme de WVU, Buddy a rejoint l’entreprise de son père, Point Marion Ford. Jusqu’à sa mort en 2017, Quertinmont est resté très attaché à son alma mater ; était le président de longue date du Letterman’s Club de WVU et sa fille, Lori, était membre de l’équipe féminine de basket-ball Mountaineer de 1990 à 1993.

Leave a Reply

Your email address will not be published.