Ligue nationale de hockey | Le Batave

bataille_1a.jpg

L’Avalanche du Colorado a remporté la prestigieuse Coupe Stanley dimanche soir, battant les Buccaneers de Tampa Bay, deux fois champions en titre de la Ligue nationale de hockey, 2-1, et remportant la série dans un meilleur de sept matchs, quatre contre deux.

Jeudi matin, les résidents de Centennial State célébreront le premier titre de leur AVS dans la LNH depuis 2001 avec un défilé et un rassemblement au centre-ville de Denver – et les participants comprendront un natif de Batavia qui détient le titre de directeur du dépistage vidéo pour la franchise. .

Mike Battaglia, un gardien de but extraordinaire des Batavia High Ice Devils de 2004 à 2007 qui a continué à jouer de manière collégiale et professionnelle, travaille pour l’Avalanche depuis six ans.

S’exprimant au téléphone aujourd’hui depuis son appartement de Denver, Battaglia a déclaré avoir eu l’occasion de retrouver certains des jeunes qui ont mené l’Avalanche à la couronne de la LNH : des joueurs comme l’ailier gauche JT Compher, l’ailier droit Logan O’ Connor, le centre Nico Sturm et les défenseurs Cale Makar et Bo Byram.

“J’ai fait beaucoup de repérage, mais je dois préciser qu’aucun de ces joueurs ne me tombe directement dessus”, a-t-il déclaré. « Nous sommes une équipe et c’était un travail d’équipe. Ils ne sont qu’une petite pièce du puzzle d’une équipe gagnante de la Coupe Stanley ».

Un élément essentiel, car Battaglia a passé d’innombrables heures à voyager aux États-Unis et au Canada pour évaluer les prospects potentiels pour l’équipe et travailler avec le service d’analyse pour compiler des données pertinentes et des informations statistiques pour la direction.

GARDIEN DE BUT ALL-STAR AU SECONDAIRE

Gardien de but de la première équipe All-Greater Rochester et All-Star de la deuxième équipe de l’État de New York au lycée, Battaglia a ensuite joué au hockey de club à l’Université Niagara, remportant ses distinctions de joueur les plus précieuses, avant de passer au hockey de division III à Collège d’État de Geneseo.

Après avoir obtenu son diplôme en 2011, il a effectué un stage d’été avec les Blue Jackets de Columbus de la LNH au département marketing et s’est également aventuré dans le repérage vidéo et a même été utilisé à plusieurs reprises comme gardien de but à l’entraînement. Battaglia a essayé pour les Cyclones de Cincinnati et a signé un contrat professionnel avec cette équipe, y restant pendant une courte période.

À Columbus, Battaglia a en fait signé un contrat avec la LNH – pour une journée – lorsque le gardien vedette Sergei Bobrovsky est tombé malade avant un match et n’a pas pu jouer.

“Nous avions besoin d’un porteur supplémentaire à ce moment-là et il n’y avait pas de porteur d’urgence à l’époque. Parce que de temps en temps je m’entraînais avec l’équipe – et parce que j’étais gardien de but – ils m’appelaient au bureau de la salle de presse et disaient que je devais prendre les pilules “, se souvient Battaglia.” Et si l’autre gars se blesse , tu entres.

“Donc, j’avais des serviettes hygiéniques, j’étais assis dans le vestiaire et j’ai dû signer un contrat. Ils avaient même une chemise toute faite pour moi. C’était certainement une expérience intéressante.”

Lorsqu’on lui a demandé s’il était entré dans le jeu, il a répondu: “Non. Dieu merci.”

“RETOUR DANS LA RUE”

En 2016, Battaglia a commencé son mandat à temps plein dans le Colorado, voyageant le week-end à la recherche de joueurs et au bureau pendant la semaine, travaillant avec le directeur général Joe Sakic et le directeur général adjoint Chris McFarland. Il a dit qu’il était très proche de McFarland, un natif du Bronx et un autre fan des Yankees de New York.

“Je vais à des matchs universitaires tous les week-ends et je fais beaucoup de libre arbitre pour l’université en ce moment”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait disputé plus de 200 matchs cette saison. “Parce que lorsque nous visons la Coupe Stanley, nous échangeons beaucoup de choix au repêchage.”

Battaglia contribue au processus d’évaluation en communiquant ses réflexions sur les compétences des joueurs et en faisant correspondre la vidéo qu’il tourne avec les “chiffres” générés par l’équipe d’analyse.

«Nous faisons quelque chose appelé Identity Files où nous essayons de capturer tous les joueurs qui nous intéressent – ​​dans le repêchage – et ce qu’ils sont, et ce que c’est. Et puis, en ce qui concerne le temps de draft, je tape en fait les noms des joueurs dans un système qui sélectionne les joueurs. Ça peut être un peu stressant.”

Le Colorado a une équipe agricole, les Colorado Eagles de la Ligue américaine de hockey, la même ligue qui comprend les Américains de Rochester, qui sont affiliés aux Sabres de Buffalo.

“Nous avons une équipe agricole et de nombreux clients potentiels que nous avons enrôlés qui jouent au hockey au collège ou sont en Europe ou au hockey junior au Canada”, a déclaré Battaglia. « J’ai la chance de toucher de nombreux éléments de notre organisation et de voir beaucoup de choses. Je travaille dans pratiquement tous les départements de l’organisation et j’en suis très reconnaissant. »

PLANIFICATION DE MARIAGE AOÛT

Battaglia est le plus jeune fils de Paolo et Maria Battaglia di Batavia. Ses frères et sœurs sont Paul Jr., Mark et Tim.

Il a dit que lui et sa fiancée, Stéphanie Dupuis, se marieraient en août lors d’une cérémonie à Windsor, Ontario, Canada, la ville natale de Stéphanie.

« Nous nous sommes rencontrés par le travail. J’explorais et elle travaillait pour une équipe de jeunes à Windsor », a déclaré Battaglia.

En parlant de famille, Battaglia a déclaré qu’il devait beaucoup à ce qu’il avait appris de ses mentors pendant qu’il faisait partie de la “famille” du hockey sur glace Batavia High.

“J’apprécierai toujours les entraîneurs de Batavia”, a-t-il déclaré en les nommant tous. « Paul Pedersen, Nate Korzelius, John Kirkwood, Mark Dahl, Peter Guppenberger, Jack Porter et John Zola. Ces gars-là sont vraiment importants pour en faire quelque chose de plus que le hockey pour moi : vous montrer comment faire les petites choses et être une bonne personne. »

Battaglia a déclaré qu’il y avait une chance qu’il puisse transporter l’actuelle Coupe Stanley à Batavia lors de sa visite cet été.

“Je n’ai pas encore entendu si j’aurai une journée avec la Coupe, mais si je le fais, je l’emmènerai à Batavia si j’en ai le droit”, a-t-il déclaré. “Je vous tiendrai au courant si cela se produit.”

battle_2a.jpg

Mike Battaglia, natif de Batave, est aux anges alors qu’il vit son moment avec la Coupe Stanley de la LNH après la victoire de l’Avalanche du Colorado sur Tampa Bay. Photos envoyées.

Leave a Reply

Your email address will not be published.