M. Elijah Fisher joue bien dans les événements internationaux

Il ne fait aucun doute que les fans de basket de Texas Tech sont ravis de voir Elijah Fisher, signataire du lycée 2022, en écarlate et noir. Après tout, l’attaquant / garde de 6 pieds 7 pouces est l’un des joueurs les plus performants à avoir jamais signé avec les Red Raiders (la hauteur dépend du service de recrutement que vous regardez). Mais bien sûr, il faudra attendre novembre pour voir Fisher porter le Double T.

Cependant, récemment, les fans de Red Raider ont eu l’occasion de voir Fisher en action alors qu’il s’adaptait à son Canada natal lors du Championnat FIBA ​​​​U18 des Amériques. Et ce que le futur étudiant de première année tant vanté a dévoilé lors de cet événement a donné aux fans de Red Raider des raisons d’être optimistes.

En cinq matchs face à une compétition internationale, Fisher a récolté en moyenne 13,6 points, 4,2 rebonds et 1,6 passes décisives tout en jouant 29,3 minutes par match. Ce n’est pas trop minable pour un joueur qui n’a été reclassé que récemment dans la classe de 2022, sautant ainsi sa dernière année de lycée.

Dans l’ensemble, le slasher athlétique a tiré à 40,4% du sol. Cela comprenait un score de 50% sur deux points.

Après avoir ouvert avec 11 points en 24 minutes d’action contre le Mexique, il jouera ensuite son meilleur match du tournoi contre l’Argentine. Inscrivant 22 points sur un tir de 7-12 en 34 minutes, Fisher a montré de quoi il est capable sur le terrain. Lors des trois derniers matchs de l’événement, il a marqué des scores plus modestes de 11, 14 et 10 points contre le Brésil, Porto Rico et encore une fois le Brésil lorsque le Canada a été éliminé en demi-finale.

Un aspect de la performance de Fisher qui s’est démarqué était sa capacité à atteindre la ligne des lancers francs. Dans trois des matchs, il a réussi à accumuler au moins huit tentatives pour atteindre une moyenne de 6,6 fautes par match. Plus important encore, il a touché 75,8% de ces tirs.

Mais d’un autre côté, Fisher a prouvé qu’il avait du travail à faire en tant que tireur à 3 points. En fait, il n’a réussi qu’un seul des 12 tirs surplombants de l’événement.

Il sera intéressant de voir comment Fisher se comportera en tant que véritable étudiant de première année en 2022-23. En effet, les résultats des joueurs les plus performants qui ont signé avec Tech ont été mitigés ces dernières années.

Gardez à l’esprit que les cinq meilleures recrues du lycée à s’être inscrites au programme de basket-ball Texas Tech l’ont fait depuis 2018. Mais un seul, Jahmi’us Ramsey, s’est avéré être un Red Raider productif.

Jouant une seule saison à Tech avant de se diriger vers le repêchage de la NBA, Ramsey a établi un record de points par match Texas Tech d’un véritable étudiant de première année en mettant 15,0. En cours de route, il a tiré un grésillement de 42,6% à partir de 3 points. C’était assez bon pour gagner une sélection de deuxième tour des Sacramento Kings.

Mais à part Ramsey (que 247Sports a comme le plus grand signataire de Red Raider de tous les temps), les 5 autres meilleures recrues de Texas Tech de tous les temps (avant Fisher) ont été une déception.

Tech Recrue No. Le 2 de tous les temps, Nimari Burnett, est apparu en seulement 12 matchs en tant que Red Raider avec une moyenne de 5,3 points par match en 17,7 minutes par sortie. Et étant mécontent de son rôle dans les Red Raiders 2020-21, il a décidé de quitter le programme avant le début du match Big 12, pour finalement déménager en Alabama.

Le suivant sur la liste est Micah Peavy, qui n’a également passé qu’une saison dans les plaines du sud. Avec une moyenne de seulement 5,7 points par match en tant que véritable étudiant de première année, Peavy était simplement un joueur de rôle solide pour les Red Raiders 2020-21. Bien qu’il ait commencé 25 des 29 matchs cette saison-là, il n’a jamais été un facteur qui a fait la différence en se révélant plutôt être juste un solide défenseur et rebondeur et non une recrue percutante. Après cette saison, avec le changement d’entraîneur de Texas Tech, Peavy a déménagé à TCU où il avait en moyenne 6,1 points par personne la saison dernière.

La recrue numéro 5 de tous les temps de Tech, Khavon Moore, a passé un moment étrange à Lubbock. Après avoir subi une horrible blessure à la jambe qui a nécessité une intervention chirurgicale au lycée, il a suivi un processus de rééducation d’un an avant d’apparaître dans un match pour les Red Raiders, ne jouant qu’une minute et sans statistiques.

Mais après cette apparition, il voulait plus d’opportunités, des opportunités qui n’ont pas été accordées par l’entraîneur-chef Chris Beard. Cette discorde a finalement conduit Moore à déménager à Clemson après la saison 2018-19. En tant que Tiger, Moore a joué une saison avec une moyenne de seulement 1,8 points par match avant de réintégrer le portail de transfert.

On voit donc clairement que si Fisher entre sur le campus et fait un saut instantané comme Red Raider, il sera en rare compagnie. Mais d’après ce que nous avons vu de lui lors du tournoi FIBA ​​​​Americas de cette année, il a le talent pour aider les Red Raiders de cette année. Malheureusement, il faudra attendre près de six mois pour voir ce qu’il peut faire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.