Man United joue à Pogba, Maguire a eu une saison à oublier; Kane, Son a brillé pour les Spurs

Après une dernière journée de drame maximum, les prix scintillants de la Premier League sont décidés : Manchester City champion pour la quatrième fois en cinq ans, Liverpool déjoué dans la photo finish, Tottenham Hotspur en Ligue des champions et Leeds United en marche vers une autre saison en la série maximale.

Mais qu’en est-il des récompenses individuelles ? Et que dire de ceux qui préféreraient sans doute oublier la saison ? Chacun aura ses propres idées sur les vrais déménageurs et agitateurs, alors sans plus tarder, voici les meilleures et les pires équipes de ce scout 2021-22.

– O’Hanlon, Connelly : récompenses de la Premier League 2021-22 (E+)
– Football sur ESPN+ : FC Quotidien | Futbol Amériques
– Vous n’avez pas ESPN ? Accéder immédiatement

Sauter à: Meilleur onze | Le pire onze


Meilleur XI de la saison

PORTIER

David de Gea (Manchester United): Un choix controversé peut-être contre les affirmations d’Alisson de Liverpool et d’Ederson de Manchester City, mais De Gea a fait des merveilles au milieu de l’épave de train de United cette saison. Il a fait des arrêts extraordinaires et sans lui, United ne se serait même pas qualifié pour la Ligue Europa.

Attendre: Alisson (Liverpool), Ederson (Manchester City)

DÉFENSEURS

Trent Alexandre-Arnold (Liverpool): Encore quelques doutes sur sa défense, mais c’est un cas classique d’évaluation de ce qu’il a Le pouvoir faire, pas ce qu’il ne peut pas. Voici un arrière latéral dont la capacité à collecter des passes, des centres et à marquer des buts le distingue comme un talent unique. L’Angleterre doit trouver un moyen de l’utiliser.

Virgile van Dijk (Liverpool) : magistrale, elle semble tout faire sans passer par la deuxième vitesse. C’est parce qu’il lit le jeu si brillamment, éteignant les incendies avant même qu’ils n’éclatent. Pas une tâche facile dans une défense qui joue avec les deux arrières latéraux si haut qu’il y a des demandes supplémentaires pour les arrières centraux.

Antonio Rüdiger (Chelsea) : Robuste et intransigeant, il nous manquera beaucoup lorsqu’il quittera Stamford Bridge pour rejoindre le Real Madrid cet été. Il semble porter une pancarte indiquant “Vous ne me dépasserez pas” et peu le font. Très difficile à remplacer.

João Cancelo (Manchester City): Défenseur capable de jouer avec le ballon d’un numéro 10, il a parfois été sensationnel lors de la victoire au titre de City. Il préfère l’arrière droit, mais tout aussi habile dans la position d’arrière gauche légèrement troublée de son équipe.

Attendre: Marc Cucurella (Brighton), Cristian Romero (Tottenham)

CENTRE D’ÉCHANTILLON

Kévin De Bruyne (Manchester City): Il serait certainement dans presque tous les temps de tous les temps de la Premier League XI, et sa fabuleuse passe pour le but du titre de City contre Aston Villa l’a résumé. Il a la capacité de voir, de chronométrer et de peser une passe comme peu d’autres joueurs et cette saison, il a ajouté plus de buts à son répertoire.

Déclan Riz (West Ham United): Le porteur de flambeau de l’excellente saison de Hammers était la raison pour laquelle ils ont atteint une demi-finale de la Ligue Europa et terminé septième de la Premier League, assez pour une place dans la Ligue de conférence Europa. Ultra cohérent et émergeant comme un leader articulé. West Ham jouera au ballon avec des prétendants potentiels.

Christian Erikson (Brentford): L’histoire de la saison. Huit mois après avoir craint pour sa vie lorsqu’il s’est effondré sur le terrain aux Championnats d’Europe, le Danois est revenu pour transformer Brentford au moment même où ils commençaient à se battre. Avec lui dans la formation de départ, les Bees ont remporté sept matchs sur 10. Ce serait bien de penser qu’il lui a rendu confiance en restant au club.

Attendre: Yves Bissouma (Brighton), James Maddison (Leicester City), Christian Norgaard (Brentford), Bernardo Silva (Manchester City), Martin Odegaard (Arsenal), Thiago (Liverpool), James Ward-Prowse (Southampton)

ATTAQUANTS

Mohamed Salah (Liverpool): Homme dangereux. Bien que sa forme se soit légèrement détériorée, ce fut néanmoins une superbe saison pour l’Egyptien puisqu’il a terminé meilleur buteur de la ligue et a également mené le classement des passes décisives. Sonne l’alarme à chaque fois qu’il attrape le ballon.

Harry Kane (Tottenham): Il a commencé la saison avec une sorte de moue parce que son transfert souhaité à Manchester City a échoué, mais a ensuite prouvé qu’il pouvait non seulement marquer des buts, mais aussi aller en profondeur pour les préparer. La qualification des Spurs pour la Ligue des champions signifiera probablement qu’ils resteront aussi longtemps que l’entraîneur Antonio Conte.

Son Heung Min (Tottenham): Lui et Kane sont désormais officiellement le meilleur partenariat offensif de l’histoire de la Premier League. Rempli de manèges intelligents et raffinés et de finitions expertes, il partage le Golden Boot avec Salah cette saison et joue avec le sourire aux lèvres.

Attendre: Jarrod Bowen (West Ham United), Luis Diaz (Liverpool), Phil Foden (Manchester City), Diogo Jota (Liverpool), Dejan Kulusevski (Tottenham), Sadio Mane (Liverpool), Cristiano Ronaldo (Manchester United), Ivan Toney (Brentford )); Wilfried Zaha (Palais de Cristal)


Le pire XI de la saison

PORTIER

Kepa Arrizabalaga (Chelsea): Le gardien de but le plus cher du monde était loin derrière Edouard Mendy à Stamford Bridge. Puis, lorsqu’il a été embauché comme “spécialiste des tirs au but” lors de la finale de la Coupe Carabao, il n’a pas réussi à sauver une fois, puis a raté sa propre place lorsque Liverpool a gagné 11-10 aux tirs au but.

DÉFENSEURS

Aaron Wan-Bissaka (Manchester United): L’arrière droit de 50 millions de livres sterling a perdu son chemin et sa place face à Diogo Dalot lors de la saison désastreuse de United.

Harry Maguire (Manchester United): Souvent excellent pour l’Angleterre, ressemblait à l’ombre de lui-même pour United. Sifflé cruellement et injustement à Wembley, attendez-vous à ce qu’il se remette. La déception de perdre la finale de l’Euro 2020 et les difficultés de United ont sans aucun doute affecté sa confiance.

Raphaël Varane (Manchester United): L’arrivée de l’un des joueurs les plus décorés du jeu aujourd’hui a été universellement saluée comme un coup d’État, mais sa première saison à Old Trafford s’est terminée avec lui passant beaucoup de temps blessé et le club a concédé plus de buts que Burnley relégué.

Firpo Junior (Leeds United) : Acheté par Barcelone, il n’a pas réussi à se faire beaucoup d’amis parmi les fidèles d’Elland Road. Fait partie de la deuxième défense la plus négligée de la Premier League, qui a concédé 79 buts.

CENTRE D’ÉCHANTILLON

Paul Pogba (Manchester United): Presque “l’homme invisible” à Old Trafford et apparemment sur le point de sortir. Le talent évident qu’il affiche souvent pour la France est rarement vu avec un maillot United. Majoritairement blessé.

N’Golo Kanté (Chelsea): Un rouage vital à Stamford Bridge et toujours un joueur de haut niveau, mais une série de blessures ne l’ont vu commencer les matchs que dans une saison frustrante. Ses fréquentes absences ont été l’une des principales raisons pour lesquelles Chelsea a perdu son élan, comme Thomas Tuchel l’a reconnu la semaine dernière.

Bruno Fernandes (Manchester United): Il semblait inhibé par l’arrivée de Cristiano Ronaldo et n’a jamais été le même joueur qui a agi avec des buts et des passes décisives la saison dernière. Faites une figure frustrée. Obtenir un morceau de lui est une tâche clé pour le nouveau patron Erik ten Hag.

ATTAQUANTS

Marco Rashford (Manchester United) : Pas d’excuses pour tant de joueurs de United dans cette équipe de « déceptions ». Souvent exclu, il semblait manquer d’assurance et de confiance. Le langage corporel en dit long. Il a besoin d’un manager qui croit à nouveau en lui.

Romelu Lukaku (Chelsea): Après une saison stellaire à l’Inter Milan, il a été considéré comme la dernière pièce de 97,5 millions de livres sterling du puzzle de Chelsea. Mais il se sentait comme un geek et jouait à Crystal Palace alors qu’il n’avait que sept jolies touches résumant une campagne mystérieusement pauvre.

Alexandre Lacazette (Arsenal) : Un triste dernier chapitre de sa carrière avec les Gunners. Il n’a marqué qu’un seul but en Premier League et a perdu son siège au profit d’Edward Nketiah.

Leave a Reply

Your email address will not be published.