Ouverture du premier bar sportif de hockey de New York, le Canuck

La ville de New York a toujours eu une vingtaine d’amateurs de sport passionnés qui suivent le baseball, le football, le basketball et le hockey professionnels et portent fièrement leurs casquettes Yankees, Mets, Knicks, Giants, Jets et Rangers. Et ils se rassemblent souvent dans divers bars sportifs pour regarder des matchs.

Mais Denis Ladouceur, Canadien et ancien COO d’une firme de Wall Street et New-Yorkais transplanté, avait l’impression qu’il manquait à la ville un lieu de rencontre principal : un bar sportif dédié aux amateurs de hockey. En décembre 2021, The Canuck a ouvert ses portes sur la Ninth Avenue à Chelsea pour attirer la légion d’amateurs de hockey de la région de New York après les Rangers de New York, les Islanders de New York et les Devils du New Jersey, ainsi que des concitoyens canadiens fans de Montréal. Canadiens ou Maple Leaf de Toronto.

Il a déclaré que The Canuck s’adressait à un large public comprenant “les Canadiens, les expatriés de la ville et les Canadiens en visite, les fans de hockey, les fans de sport et les habitants à la recherche d’un pub de quartier propre et convivial”.

Bien que le hockey sur glace professionnel soit le sport national du Canada, Ladouceur a noté que « le Madison Square Garden compte plus de 20 000 partisans à chaque match des Rangers ». De plus, la plupart des bars sportifs préfèrent le baseball, le football et le basketball, méprisant le hockey.

“La ville avait désespérément besoin d’un endroit où le hockey était la première priorité, sur les grands écrans, où les amateurs de hockey pourraient se rassembler et regarder le hockey ensemble”, a-t-il déclaré.

Le premier bar sportif de New York axé sur le hockey a généré du bouche à oreille, attiré des foules pour regarder des matchs de hockey et établi un public de niche, mais fidèle.

Lorsque Ladouceur a quitté son emploi dans les finances pendant la pandémie, le moment était venu de franchir le pas pour réaliser son rêve. N’ayant aucune expérience dans un restaurant, Ladouceur a fait ses “devoirs” en rencontrant une multitude d’initiés pour “mieux comprendre les coûts, les inconvénients, les avantages et les exigences associés à l’industrie”.

Il voulait ouvrir le bar de hockey à Chelsea en raison de sa proximité avec Chelsea Piers et sa patinoire. Il dit qu’il y a environ 1 500 personnes impliquées dans sa ligue de hockey amateur et que beaucoup d’entre elles se rendent au Canuck pour dîner ou boire une bière, “presque tous les soirs”, a-t-il déclaré.

Il a embauché un consultant en restauration qui l’a orienté dans la bonne direction pour embaucher le bon personnel, à l’avant comme à l’arrière, concevoir le menu et identifier les fournisseurs de nourriture nécessaires.

Les souvenirs de Canuck transcendent le hockey et s’aventurent dans la culture canadienne. Il a souligné qu’« il existe de nombreuses photos de moments sportifs canadiens emblématiques où les consommateurs peuvent déguster leurs bières canadiennes et manger de la poutine (frites et fromage nappés de sauce). Tout le monde commande la poutine », pas seulement les Canadiens, dit-il.

Il a financé l’ouverture de The Canuck avec ses propres fonds personnels complétés par des investisseurs qui étaient des amis et de la famille.

Le restaurant est de 2 000 pieds carrés, rempli de douze tables, avec une capacité de 65 places assises. Le bar dispose de 15 tabourets et il y a des sièges à l’extérieur avec trois ou quatre tables, pour huit à douze personnes.

Ladouceur dit que le menu se spécialise dans les hamburgers, les sandwichs club et les salades César. Il propose également plusieurs cocktails de spécialité tels que le Caesar, la version canadienne du Bloody Mary, fait avec du jus de Clamato au lieu de jus de tomate et le Maple Old Fashioned, un whisky classique mais fait avec du sirop d’érable.

Le menu comprend des sandwichs au porc effiloché, des filets de poulet, du wrap au poulet Buffalo et un burger Impossible. Les bières pression comprennent un certain nombre de marques canadiennes, dont Labbatt Blue, Collective Arts, ainsi que des bières américaines et irlandaises.

« Nous voulions que la nourriture convienne à un pub canadien. Je ne veux pas recréer l’industrie alimentaire, mais proposer une alimentation simple et de qualité », a-t-il expliqué.

Les affaires ont explosé entre fin mai et début juin alors que les Rangers de New York, ville natale, se sont qualifiés pour les séries éliminatoires, battant les Penguins de Pittsburgh et les Hurricanes de la Caroline avant de tomber en sept matchs face au Lightning de Tampa Bay, qui avait remporté les deux dernières Coupes Stanley. atteindrait sa pleine capacité pour chaque match éliminatoire des Rangers et l’énergie de la foule et des matchs était incroyable », a-t-il déclaré.

Ladouceur a utilisé diverses stratégies pour faire connaître l’ouverture du Canuck, y compris des publicités ciblées sur des groupes canadiens désignés sur Facebook et Instagram, et le parrainage d’équipes de hockey locales à proximité de Chelsea Piers.

Lorsque la saison de hockey professionnel s’est terminée à la fin juin, il compte organiser des événements tels que des fêtes d’anniversaire et des fêtes de travail, des soirées quiz hebdomadaires qui feront venir les habitués, jusqu’au début de la prochaine saison de la Ligue nationale de hockey à l’automne.

Il s’attend à ce que l’été soit plus lent, bien qu’il prédise également que les fans des Yankee, des Mets et des Blue Jay continueront de sauter de bar en bar. Il a introduit un brunch le samedi et le dimanche et ajouté plus de tables en plein air.

Lorsque j’ai visité The Canuck le soir du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley, le site sautait. Ladouceur se prépare pour la foule des fans de hockey, portant un t-shirt Moosehead Brewery et ayant l’air détendu mais occupé.

Le bar est jonché de souvenirs canadiens et de hockey avec des photos de célébrités canadiennes de Céline Dion, Martin Short, John Candy et William Shatner et des cartes de hockey pour l’équipe des Rangers de 1994, sa plus récente équipe gagnante de la Coupe Stanley.

Il estime qu’environ 20 % de sa clientèle est canadienne. “Les Canadiens passent, ils voient le drapeau et ils doivent s’arrêter, et il y a plus de Canadiens dans le quartier que ce à quoi on pourrait s’attendre”, a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui demande s’il montrera le match des Yankees ce soir-là, Ladouceur répond : « Nous sommes un bar de hockey, alors ce sera la Coupe Stanley sur tous les écrans. Les Yankees devront attendre la fin officielle de la saison de la LNH.

Il a déclaré que les clés de son succès futur sont “la cohérence, en veillant à maintenir la qualité de notre nourriture et à retenir notre personnel, grâce à l’atmosphère et à l’énergie qu’ils créent”.

Ladouceur travaille dur mais profite des six premiers mois de possession du premier bar de hockey exclusif de la ville. “Je veux qu’il incarne l’esprit canadien, qu’il soit un bar canadien, de sorte que lorsque les Canadiens dînent au restaurant, ils se sentent chez eux”, a-t-il expliqué.

Leave a Reply

Your email address will not be published.